23 septembre 2016

La Demoiselle d'Issy - le 18 septembre 2016

Comme promis, voici quelques compléments aux deux articles précédents concernant cette inoubliable Journée du Patrimoine du 18 septembre 2016.

Une conférence avait été organisée au Musée , en présence de M. le Maire André Santini, sur les débuts de l'aviation à Issy, avec l'historien Georges Pagé, le général Jean-Pierre Faure et M. Farman, l'arrière-petit-neveu d'Henri Farman, celui qui réalisa le première kilomètre en circuit fermé, le 26 octobre 1907. Un diaporama permettait de suivre les exposés de chacun. Mais, auparavant, les responsables d'Aérorétro leur avaient présenté leur fameuse "Demoiselle" (ci-dessous).

Présentation de la "Demoiselle". © A. Bétry
Puis, au 82 rue Henri Farman, juste en face de l'héliport (ci-dessous), M. le Maire, entouré de conseillers de quartier,  de membres de l'association, de Christophe Provost, maire-adjoint à la Culture, et de la présidente d'Historim, inaugurait la borne "Hélicoptères" de l'itinéraire La Mémoire du Champ d'aviation, un circuit en 8 étapes autour de l'ancien terrain d'aviation.

Au pied de la tour Accor, 82 rue Henri Farman. © A. Bétry

Retour au Musée, pour découvrir le spectacle "Roland Garros, entre aviation et vie de bohème", autour de la "Demoiselle", avec un public enthousiaste qui reprit en chœur les refrains, parfois coquins, des chansons d'époque, interprétées par Pascale Durand et Aurélien Noël, à l'accordéon (ci-dessous) ; spectacle donné un peu plus tard au PACI (article précédent). Au programme : 

"L'aviateur rigolo"
   Refrain
J' suis aviateur
Et grâce à mon petit moteur
C'est moi le champion d' la hauteur
De la longueur et d' la largeur
J' suis aviateur
Et je peux dire d'un air blagueur
Que sans être cambrioleur
Je monte-en-l'air, y a pas d'erreur

Pascale et Aurélien au Musée. © A. Bétry

La famille Pigout, de la Compagnie du Masque, en costume d'époque (ci-dessous), évoquait les souvenirs de Roland Garros, prenant possession de sa "Demoiselle" sur le terrain d'Issy et tentant avec plus ou moins de succès de décoller.

18 septembre 2016 : la Compagnie du Masque et la "Demoiselle". © A. Bétry
27 avril 1910 : Roland Garros à bord de la "Demoiselle"
© Musée de l'Air.

"Je pris possession de mon appareil sur le terrain d'Issy [raconte Roland Garros]… Je m'installai dans l'appareil pour m'accoutumer à la position… On était assis sur un simple cuir tendu à 10 cm du sol et de la tête on touchait les ailes" - une position bien visible sur la photo ci-dessus.
Garros continue : "Ce n'est qu'au cinquième essai que, brusquement, je compris… Alors je réussis à voler et, surtout, à me poser sans casse". C'était le 27 avril 1910 (photo ci-dessus).

Le 19 septembre, la fête est finie. La "Demoiselle" repart, non pas par les airs, mais dans un gros camion… et ses ailes démontées (ci-dessous) ! Encore un grand merci à tous ! PCB

Sortie du Musée. © A. Bétry

Un demi-tour au milieu de la chaussée. © A. Bétry

21 septembre 2016

Roland Garros, au PACI d'Issy, avec Historim

Le spectacle, présenté pour les Journées du Patrimoine 2016 au Musée Français de la Carte à Jouer devant la réplique de la Demoiselle (ci-dessous), a été repris en fin d’après-midi au PACI, avenue Victor Cresson.

Le rez-de-chaussée de ce superbe bâtiment Art déco s’est transformé en salle de spectacle pour une bonne vingtaine de spectateurs ravis. 

Pascale Durand, Aurélien Noël et les membres de l'association Aérorétro
devant la réplique de la Demoiselle, Musée français de la carte à jouer, Issy.
© P. Maestracci
Il faut dire que les trois membres de la Compagnie du Masque ont évoqué avec réalisme l’aviateur Roland Garros au travers de ses Mémoires avec, ponctuellement, un petit accord musical. Tout autant talentueux, la chanteuse Pascale Durand  et l’accordéoniste Aurélien Noël ont fait reprendre au public conquis les refrains malicieux des chansons de la Belle Époque. Comédiens, chanteuse et musicien en harmonie ont fait de cette célébration du Patrimoine un moment délicieux ; un grand merci à eux ! 
P. Maestracci

Spectacle au PACI. © P. Maestracci
Les comédiens de la Compagnie du Masque, au PACI.  © P. Maestracci

Pour en savoir plus sur le PACI
http://www.historim.fr/2011/12/le-paci-dissy.html

19 septembre 2016

Un beau succès pour les Journées du patrimoine

Formidables… Vous avez été formidables… 

Merci à tous et, en particulier, à Denis et Pascale, nos fidèles Historimiens ; la famille Pigout de la Compagnie du Masque ; Pascale et Aurélien qui nous ont fait chanter au son de l'accordéon ; nos conférenciers, Georges Pagé et le général Jean-Pierre Faure ; Denis et Florian, sans oublier Brigitte, du Musée français de la carte à jouer ; les responsables des conseils de quartier du Val de Seine-Les Arches et du Centre Ville-Corentin Celton-Les Varennes ; sans oublier Yvon et ses deux compères,  accompagnateurs de la Demoiselle de l'association Aérorétro !

Réplique de la Demoiselle de Santos Dumont. ©PCB
Dans les jours qui viennent, nous vous donnerons plus de compte-rendus, plus de photos… pour ceux qui, par malheur, n'ont pu être présents. En attendant, voici quelques clichés de la réplique grandeur nature de la Demoiselle de Santos Dumont, installée comme une "reine" sur le parvis extérieur du Musée. PCB.

© PCB
© PCB



11 septembre 2016

Après le Forum, les Journées du Patrimoine

Quel beau succès, le Forum ! Nous avons "engrangé" les adhésions, "fait notre provision" de  nouveaux projets, discuté, écouté et beaucoup sympathisé.

Place maintenant aux Journées du Patrimoine avec un programme des plus alléchants. Un certain nombre d'entre vous l'ont déjà en mains, mais pour ceux qui ont sauté la case Forum, voici ce qu'Historim, associé au Musée français de la carte à jouer, vous a concocté.



7 septembre 2016

Forum des Associations - Issy-les-Moulineaux

Historim y sera, toujours au même emplacement. 
Nous vous y attendons nombreux.



Adresse : 
Palais des Sports Robert Charpentier
6 boulevard des Frères Voisin



Dates :
vendredi 9 septembre, de 13 h à 20 h
samedi 10 septembre, de 10 h à 18 h



2 septembre 2016

Place Léon Blum - une place en devenir

La place se situe à une intersection de cinq voies : avenue Victor Cresson, avenue de Verdun, avenue Pasteur, boulevard Garibaldi et rue Aristide Briand ; et se trouve à cheval sur trois quartiers : Centre Ville, Hauts d'Issy et Val de Seine. Elle est surplombée par la voie aérienne du RER-B dont un arrêt (Issy-Gare) est tout proche. Bientôt, une nouvelle station de la future ligne 15 surgira sur cette place.

LE PASSÉ


Son nom lui a été donné après-guerre pour rendre hommage à un homme politique (ci-contre), membre éminent de la SFIO. Léon Blum ( 1872-1950) fut deux fois chef du Gouvernement sous le Front Populaire en 1936/37 et quelques semaines de 1946 à 1947 au tout début de la IVe République. Pendant la guerre, il fut emprisonné sur ordre de Pétain, jugé au procès de Riom puis déporté en Allemagne.
Route des Moulineaux et perspective du Viaduc. Début XXe s.

La place Léon Blum est située sur l’axe majeur isséen qui part de la porte de Versailles vers Meudon, Sèvres, Versailles etc. Elle devint encore plus importante au XIXe siècle en raison de la proximité des usines d’armement Gévelot puis de la ligne de chemin de fer (actuel RER). Les poutrelles métalliques entrecroisées (ci-dessus) ont disparu au profit d’un pont contemporain. La belle maison à droite existe toujours avenue Victor Cresson. A gauche, la vue sur le viaduc est dégagée.
Depuis plusieurs années, on a construit sous les arcades un ensemble baptisé les Arches avec ateliers d’artistes, locaux culturels et sportifs ( mur d’escalade) le long du boulevard Garibaldi. La performance fut d’y rendre inaudible le passage des rames du RER !

Viaduc du chemin de fer électrique.

Il y eut au cours du XXe siècle des bâtiments disparates sur le terrain entre le boulevard Garibaldi et la rue Briand (ci-contre). Il fallut loger les ouvriers travaillant dans les usines proches. Les enfants dans les années 1950 appelaient cet endroit « le Maroc » ou « le  Texas » ! De nos jours, il y a un grand ensemble HLM


Un quartier animé
L'avenue Verdun et la gare d'Issy en 1918.

On peut remarquer la sortie des classes avec de nombreux écoliers en pèlerine (ci-contre). On distingue les rails des tramways ainsi qu’un cabriolet tiré par des chevaux à droite de l’image.
L’accès à la gare du RER-B sur la hauteur existe toujours et son nom est plus qu’évocateur.



LE PRÉSENT
Une élégante arche métallique (ci-dessous) légèrement cintrée forme le pont du RER. Au travers de l’arcade sur la droite, on distingue des immeubles en brique qui donnent sur le boulevard Garibaldi. 

Place Léon Blum vue de l'avenue Victor Cresson. 

L'AVENIR
Des travaux importants ont commencé depuis 2015 (ci-dessous) pour l’aménagement du quartier en liaison avec la gare ultramoderne de la ligne de métro  (ligne 15) dont le premier tronçon ouest-est partira du Pont de Sèvres pour rejoindre les villes de Noisy et Champs. L’autre station sur le territoire de la commune sera en hauteur pour desservir le Fort ainsi que Vanves et Clamart. Ces aménagements sont l’œuvre de la Société du Grand Paris. Texte et photos P. Maestracci

Attention travaux ! Déplacement rue Briand des réseaux souterrains.
Immeuble entre l'avenue de Verdun et la rue Aristide Briand, condamné.


29 août 2016

C'est la rentrée !

Place à cette rentrée qui s'annonce bien chargée. 


1. Premier rendez-vous, bien sûr, le Forum des Associations, qui se tient le vendredi 9 septembre, de 13 h à 20 h, et le samedi 10 septembre de 10 h à 18 h, au Palais des sports Robert Charpentier. Nous vous attendons nombreux sur notre stand. Il y aura toujours un membre d'Historim pour vous accueillir.

2. Deuxième rendez-vous à ne pas manquer : les Journées du patrimoine. Cette année, Historim, associée au Musée français de la carte à jouer, a pris l'air pour vous faire découvrir,  ou redécouvrir, les grandes années des débuts de l'aviation à Issy-les-Moulineaux. Ce sera un week-end plein de surprises.

-  A commencer par l'exposition sur la terrasse du Musée dès le samedi 17 septembre, à partir de 14 h, du tout premier avion léger de l'aéronautique : la Demoiselle de l'ingénieur Alberto Santos-Dumont qui accomplit son vol inaugural à Issy le 16 novembre 1907. Merci à l'association Aérorétro qui nous permet d'en découvrir l'un des deux seuls exemplaires existant en France.

La Demoiselle en vol, à l'époque. © XDR

- Bien sûr, vous pourrez l'admirer encore, en venant assister à la conférence de l'historien Georges Pagé et du général Jean-Pierre Faure sur les débuts de l'aviation à Issy. Dimanche 15 heures, Musée français de la carte à jouer.

- Cette conférence sera suivie par un spectacle, à 16h30, donné par la Compagnie du Masque, accompagné de chansons d'époque (on compte sur vous pour reprendre les refrains) : Roland Garros : entre aviation et vie de bohème. Spectacle que vous pourrez retrouver au Paci, à 18h.


Roland Garros aux commandes. ©XDR
- Enfin, vous pourrez suivre un itinéraire balisé "Berceau de l'aviation", à l'emplacement du terrain d'aviation initial. Il s'agit de huit bornes illustrées et commentées, évoquant tour à tour : les Caudron, Henri Farman, le Nieuport, les Aviatrices, les Courses, les Dirigeables, les Voisin et les Hélicoptères, cette dernière borne étant inaugurée par Monsieur le Maire, à 15h30. Un projet initié par Historim et mené à bien grâce à la Mairie, les Comités de quartier et le Musée.

On vous attend nombreux et en famille… au FORUM et aux JOURNÉES DU PATRIMOINE pour revivre les grands moments de l'aviation à Issy-les-Moulineaux. PCB.



Mais avant, une pensée pour Madeleine Blazy dont nous avons appris avec tristesse le décès brutal au cours de l'été. Elle nous avait reçu à l’automne 2015, souriante et dynamique, et avait ouvert les archives de son père, Jean Blazy, pour notre article sur la société aéronautique SFAN, installée dans les années 30 dans les Hauts d’Issy (publié le 27 novembre 2015). Nous transmettons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches. J.P.




22 août 2016

Benjamin Attahir - Villa Médicis

© A.B.
Une rentrée sous les meilleurs auspices pour le compositeur-chef d'orchestre Benjamin Attahir dont Historim a fait la connaissance l'an passé !

La Pastorale d’Issy, premier opéra en langue française, est née une seconde fois dans une écriture contemporaine grâce au talent du jeune chef d’orchestre Benjamin Attahir. Cette renaissance  a pu se réaliser grâce au soutien inconditionnel de M. André Santini notre maire. Sa totale confiance a permis à la présidente d’Historim de transmettre la nature et la marque de l’engagement que chaque intervenant (chanteur, musicien, chef d’orchestre…) devait renvoyer. L’émotion fut ce 9 avril 2015 à la hauteur de l’événement !

En mai 2016,  Benjamin est nommé pensionnaire de l'Académie de France, à Rome. Et ce 1er septembre, il entre pour une année à la Villa Médicis de Rome. Un grand plaisir pour notre association ainsi que pour notre commune.

Bon vent à Benjamin que nous félicitons et entourons de notre affection ! A.B.


Petit historique de l'Académie de France à Rome

L’Académie de France à Rome, créée par Louis XIV en 1666, a pour mission fondatrice l’accueil d’artistes et de chercheurs pour leur permettre de poursuivre leurs travaux, études et recherches.
Selon un critère d’excellence, la sélection est faite par un jury international pour des candidats âgés de 20 ans à 45 ans sur la base d’un projet artistique ou de recherche.
Toutes les disciplines de la création sont admises, un concours de sélection étant lancé chaque année en janvier et la durée de résidence commençant en septembre pour une durée de douze mois.
Les pensionnaires bénéficient d’une bourse, d’un appartement et d’un atelier.

En octobre 2015, Fleur Pellerin ministre de la culture et de la communication a retenu le paléontologue Yves Coppens comme Nouveau Prix de Rome dont la mission est l’accompagnement des 16 pensionnaires de la promotion 2015-2016.

Pour l’année 2016-2017, les pensionnaires au nombre de 14 figurent sur une liste établie (ci-dessous) par le Ministère de la culture en date du 23 mai 2016.