14 août 2019

Jeu - Et une, et deux, et trois !





Où sont-elles donc passées ? Une bonne occupation pour ce long week-end du 15 août. A vous de voir. © M. Julien.

Réponse le 19 août, 18 h

11 août 2019

Réponse - Mondrian à Issy ?





Dommage que ce ne soit pas un Mondrian ! Rien à voir. Cet étrange dessin géométrique se trouve sur la porte d'entrée du Foyer-Accueil des Jeunes travailleurs (ci-dessous)  6 rue Charlot. Charlot ? Rien à voir avec Charlie Chaplin. Le nom de la rue, située dans le quartier Val de Seine/Les Arches,  a été choisi, en 1906, en souvenir de Jean-Baptiste Charlot, Maire d’Issy de 1888 à 1894.

Foyer-Accueil des Jeunes travailleurs. © M. Julien

Prochain rendez-vous le 14 août, 18h.

7 août 2019

Jeu - Mondrian à Issy ?

Changement de décor… Là, si vous trouvez, c'est que vous êtes vraiment très fort !!!!  On dirait vraiment du Mondrian, mais non…

© M. Julien
Réponse le 11 août, 18 h.

5 août 2019

Réponse - un parfum d' Orient ?

© M. Julien
Alors ? Rien à voir avec l'Orient… il s'agit en fait du haut du clocher de la chapelle Sainte-Clotilde, dite "chapelle rose", située au n°8 rue de l'Abbé Grégoire, dans les Hauts d'Issy. Historim y a consacré un article il y a quelques années - à lire et relire pour tout connaître de son histoire ! http://www.historim.fr/2014/05/lecole-et-leglise-sainte-clotilde.html


 La chapelle rose. © M. Julien

Prochain rendez-vous le 7 août, 18 h.

1 août 2019

Jeu - un parfum d'Orient ?

Après une pause littéraire et… policière, repartons à la découverte de notre commune d'Issy avec cette étrange vue, qui nous apporte un parfum d' Orient ?

© Michel Julien

Réponse le 5 août, 18 h

28 juillet 2019

Nicolas Le Floch… et M. d'Issy

Un peu de lecture pour vous reposer de ces "nez en l'air" à travers la ville !

Jean-François Parot, ancien ambassadeur, est connu pour être l’auteur d’une série passionnante de romans policiers dont l’action se déroule sous les règnes de Louis XV et Louis XVI. Il a recréé, avec infiniment de talent, le cadre de vie de l’époque mais aussi la langue élégante des aristocrates et celle moins élaborée de la majeure partie des Français. Les intrigues sont menées grâce à des connaissances historiques fort précises et à une imagination sans cesse renouvelée.
Le personnage principal des livres est Nicolas Le Floch, marquis de Ranreuil, chargé d’enquêtes extraordinaires sous l’autorité du Lieutenant général de Police de Paris. 


Le titre du premier livre de la série est L’énigme des Blancs-Manteaux (Grands Détectives, 10/18). Et voici de que l'on peut lire page 209 : le héros arriva au Grand-Châtelet et « s’enquit auprès du geôlier en chef de la cellule dans laquelle l’inspecteur avait fait incarcérer Semacgus. Il lui fut répondu que M. Bourdeau était demeuré enfermé toute la nuit avec un prisonnier inconnu enregistré sous le nom de M. d’Issy ». Le dénommé Semacgus, soit-disant Monsieur d’Issy, est soupçonne de meurtre. Il habite à Vaugirard, territoire isséen jusqu’au XIVème siècle puis paroisse autonome à l’extérieur de Paris jusqu’en 1860. 

Jean-François Parot connaît bien le XVe arrondissement et la proche banlieue car il fit ses études au lycée Michelet de Vanves. Dans ses romans, il évoque, outre la capitale, Versailles, Ville d’Avray, Meudon ou Vanves réputé alors pour la qualité de son beurre. En revanche, il fait trop peu mention d’Issy ! P. Maestracci

Prochain rendez-vous le 1er août, 18h

26 juillet 2019

Réponse - une devise pleine de bon sens


Alors vous avez trouvé.
Cette flèche vous mène tout droit à l'imprimerie dmaintenant, 1 rue Ernest Renan. Regardez :


Cette imprimerie au nom fortement rassurant pour les gens pressés se trouve depuis juin 2018 au début de la rue Renan, au rez-de-chaussée d’un bel immeuble en pierre de taille. La devise en forme de flèche indique l’entrée de cette imprimerie express. Toutes sortes de travaux peuvent y être accomplis…en un clin d’œil ou presque.
L’imprimerie se trouvait jusqu’à l’année dernière au 17 rue Guynemer mais le bâtiment, comme ceux qui l’entourent, sont voués à une démolition prochaine. L’emplacement crucial pour cette imprimerie s’explique par la proximité des nombreux salons qui se tiennent non loin au Parc des Expositions de la porte de Versailles. Texte et photo P. Maestracci

Prochain rendez-vous le 28 juillet, 18h.

21 juillet 2019