4 août 2021

Réponse - une girafe dans les rues d'Issy !

 Alors, vous avez trouvé où l'on peut admirer cette ravissante girafe ?

Elle se trouve dans l'aire de jeux pour enfants du parc Henri Barbusse, sortant la tête d'une arche de Noé, dotée d'un toboggan. Dernier vestige de la propriété des princes de Bourbon-Conti, le parc fut inauguré le 5 juillet 1936 par Victor Cresson, le maire communiste tout juste élu :
http://www.historim.fr/2014/07/5-juillet-1936-le-parc-henri-barbusse.html

Selon la Bible, ce navire fut construit pour sauver du Déluge Noé, son épouse et leurs trois fils… sans oublier un couple de tous les animaux vivants sur Terre. À peine à bord, la pluie tomba pendant quarante jours et quarante nuits sans discontinuer, un peu comme cet été 2021 ! Et tout le monde fut sauvé. 

D'autres nez en l'air sont prévus cet été… sans oublier des livres à lire, des artistes et des musées à découvrir, comme vous avez déjà pu vous en rendre compte ! PCB 

L'arche de Noé du parc Henri Barbusse. © Michel Julien

1 août 2021

JO de Tokyo : Maxime Pauty, un Mousquetaire d'Issy médaillé d'or

L'équipe de fleuret avec Maxime Pauty (à gauche). © PCB

Maxime Pauty fait partie de l'équipe de fleuret des Bleus, composée d'Enzo Lefort, d'Errant Le Péchoux et de Julien Martine (ci-dessus), qui vient de remporter la médaille d'or à Tokyo, contre les Russes. C'est la 5e médaille olympique en escrime, la 21e pour les Français.

Maxime Pauty appartient au Cercle des Mousquetaires, ce club d'escrime créé à Issy en 1991, spécialisé dans la pratique du fleuret. Il commence l'escrime tout petit, à l'âge de 5 ans, et devient aussi connu aujourd'hui que d'Artagnan, l'un des mousquetaires les plus célèbres du roi Louis XIV… un soleil qui brille sur notre ville d'Issy-les-Moulineaux

Un grand bravo. PCB


Les médaillés en or chantant la Marseillaise. © PCB


28 juillet 2021

Jeu - une girafe dans les rues d'Issy !

 Issy est une ville pleine de surprises. On peut y voir des cygnes, des moutons, des rouges-queues noirs… et même une girafe ! Mais où peut-on admirer ce mammifère des savanes africaines, qui peut atteindre jusqu'à 5 mètres de hauteur ?

© Michel Julien

Réponse mercredi 4 août, 18 h. 

22 juillet 2021

Pinault Collection à la Bourse de Commerce…

La Bourse de Commerce de Paris - Pinault Collection, dans le 1er arrondissement, a ouvert ses portes le 22 mai 2021. Elle abrite une partie de la collection d'art moderne constituée par François Pinault depuis quarante ans, un auditorium, un restaurant, etc.

L'extérieur. c PCB


Ce bâtiment circulaire (ci-contre) est situé à l'emplacement de la propriété que détenait Catherine de Médicis au XVIe siècle. Il abrita à la fin du XVIIIe siècle une Halle aux blés. Détruite à plusieurs reprises par des incendies, elle est reconstruite et transformée en Bourse de Commerce en 1885. L'architecte Henri Blondel l'aménage, conservant sa structure en anneau, tout en rondeur. C'est en 2016 que la Chambre de Commerce cède le lieu à la Ville de Paris et à la société Artémis, propriété de François Pinault. Des travaux gigantesques sont entrepris par l'architecte japonais Tadao Ando pour lui redonner son aspect de 1889, date de son inauguration, notamment la restauration des fresques qui courent sous la coupole de verre.

L'intérieur. © PCB



Cinq peintres ont réalisé à l'époque ces toiles exécutées en atelier, puis assemblée sur place (ci-contre). Un travail incroyable ! Alexis-Joseph Mazerolle (1826-1889), Favariste-Vital Luminais (1821-1896), Désiré-François Laugée (1823-1896), Marie-Délix Hippolyte-Lucas (1854-1925) et Georges Clairin (1843-1919) réussissent leur pari : être prêts pour l'ouverture de l'Exposition universelle de Paris, en mai 1889

L'ensemble de 140 mètres de long et 10 mètres de hauteur, tout en courbe, représente les grands courants commerciaux de la France, au XIXe siècle.


Et en y regardant de plus près, on peut apercevoir, au-dessus d'une locomotive à vapeur, un objet volant non identifié (ci-dessous)…  ce n'est ni un avion (pas encore inventé), ni un ballon (qui, lui, vole depuis le milieu du XIXe siècle), ni ce nouveau taxi volant (qui devrait être mis en service en 2024 et dont Issy serait l'héliport d'attache). 



1889, c'est aussi l'année où la ville de Paris acquiert des terrains à Issy qu'elle cède, peu après, à l'Armée pour leurs exercices militaires. Ce nouveau champ de manœuvres, loué aux premiers avionneurs, va faire d'Issy le "berceau de l'aviation mondiale".

Gros plan d'une des fresques de 140 mètres de long et 10 mètres de haut. © PCB

Si François Pinault déclare : "Avec ce nouveau musée, au cœur de Paris, je veux partager ma passion pour l'art de mon temps" ;  pour Tadao Ando "l'architecture [est] comme un trait d'union entre le passé, le présent et le futur"… tout comme l'aviation ! PCB

PS. Le pilote de cet objet volant non identifié, il a un petit air de Christophe Colomb, non ?

20 juillet 2021

Réponse - Un homme un peu bougon


B. Leca. ©PCB
Alors, vous avez trouvé qui est ce personnage un peu bougon… et surtout, où se situe sa statue ?

Il s'agit de Bonaventure Leca, maire d'Issy-les-Moulineaux de 1953 à 1973, date de sa mort. Ce Corse, né à Serriera, fut membre de la SFIO, puis du Parti socialiste.
En 1976, la place de la République, située tout au bout du square de la Mairie, est renommé Place Bonaventure Leca et le square où se situe son buste également (ci-dessous). Cette statue, en bronze, dont on ne connaît pas l'auteur, fut inaugurée en 1979. Depuis, elle domine un parterre de fleurs, magnifique en été. PCB 


Statue de Bonaventure Leca, dans le square du même nom, à Issy. © PCB



17 juillet 2021

Le Tour de France passe par Issy, le 18 juillet 2021

Après un parcours de près de 3 500 kilomètres à travers la France, le mythique Tour de France passe par Issy-les-Moulineaux pour cette dernière étape, qui se terminera comme d'habitude sur les Champs-Élysées.


Quelques dates-clés sur l'histoire du Tour :
- 1903, premier Tour organisé par le journal l'Auto
- 1910, passage des premiers cols pyrénéens
- 1919, création du maillot jaune
- 1930, apparition de la caravane publicitaire - une grande première !
- 1947, renaissance du Tour après les années de guerre
- 1958, la télévision retransmet en direct le Tour
- 1980, le Tour s'internationalise avec la présence de coureurs étrangers de plus en plus nombreux et un parcours à travers les pays européens.


Cette année, donc, les coureurs, venus de Chatou, traverseront Issy en empruntant les quais de Seine pour entrer dans Paris. Et ce n'est pas la première fois ! Les rues seront fermées dès 14 h30, la traditionnelle caravane du Tour passera vers 15 h 45 et vous pourrez applaudir le peloton vers 17 h 30. 
Tout en fredonnant A bicyclette avec Yves Montand :  https://www.youtube.com/watch?v=eoHjQs6C4UY
Bon après-midi !

À quand un Tour de France à trottinette ou à roue électrique ? PCB

13 juillet 2021

Jeu - Un homme un peu bougon

Ça y est… l'été est bien là… sauf le temps ! et, pour ne pas perdre les bonnes habitudes, voici le premier nez en l'air de la saison… Mais qui est donc cet homme un peu bougon et où se trouve donc sa statue ? Cherchez bien !

© PCB
Réponse le 20 juillet 18 h.

8 juillet 2021

Issy sur le chemin de la porcelaine

Dans son roman remarquablement documenté, Bleu de Sèvres (Points Seuil, 2006), Jean-Paul Desprat s’intéresse à l’épopée de la porcelaine grâce aux aventures d’Anselme Masson (couverture ci-contre). Celui-ci recherche avec amis et collègues le secret de la porcelaine dure, inventée par les Chinois et redécouverte à Meissen en Saxe en 1709.

La marquise de Pompadour (ci-dessous), « Bonne amie » du roi Louis XV, a fait transférer la Manufacture de porcelaine tendre de Vincennes à Sèvres, en contrebas de son château de Bellevue (à Meudon). 
Elle dirigea la politique culturelle de la France, protégea intellectuels et artistes mais mourut en 1764, cinq ans avant la réussite du projet de la porcelaine dure. Le rose Pompadour était utilisé pour les décors de la porcelaine tendre. Mais revenons à notre histoire.

© XDR


Le héros qui habite Paris « arriva à la Manufacture par le coche d’eau qui mettait un peu plus d’une heure pour joindre l’embarcadère des Tuileries à celui de Boulogne » (pages 142-143). Par la suite, il se déplace à cheval. « Il en revenait le soir… Entre deux averses, le vent qui se roulait dans la ramure des peupliers aux fuseaux verdissants avait l’odeur de printemps et les bords de Seine qu’il longeait… entre le Pont-Royal et l’île Saint-Germain commençaient d’avoir pour lui [de] la familiarité » (page 194).


Au XVIIIe siècle, le village d’Issy est toujours sur la hauteur et domine la route sur la rive gauche de la Seine. L’île Saint-Germain correspond à la partie amont de l’île actuelle ; son nom évoque celui de l’abbaye de Saint-Germain des Prés, propriétaire du fief isséen au Moyen Âge. Sur cette carte postale du début du XXe siècle (ci-dessous), on aperçoit au premier plan l’extrémité de l’île Seguin et l’île Saint-Germain. 

Collection privée.

En 1769, les premières pièces de véritable porcelaine de Sèvres sont présentées au roi. La même année, on commence l’extraction du kaolin à Saint-Yrieix près de Limoges. Le kaolin, du nom chinois du lieu où il fut découvert, est l’élément essentiel de la composition de la pâte de la porcelaine. (Voir page 340 du livre).

Porcelaine de la Manufacture de
Sèvres. © XDR

Cette porcelaine de prestige (ci-dessus) est caractérisée par le bleu des Capétiens, appelé bleu royal ou bleu de Sèvres, ce qui a donné son titre au roman. Elle est enrichie par un décor en or. 
Les Musées sont rouverts… n'hésitez pas ; allez visiter la Manufacture de Sèvres, en bord de Seine. Pascale Maestracci.