13 septembre 2020

Journées du patrimoine - Historim se mobilise - dimanche 20 septembre 2020

Pour ce dimanche 20 septembre 2020, les Historimiens vous font découvrir deux facettes bien différentes de notre commune.

Démonstration d'art floral dans les Jardins partagés du Chemin des Vignes avec l'artiste Lily Griffiths et notre Historimienne Jacqueline. Rendez-vous de 16 h à 18 h, parcelle n°5, entrée par le 135 avenue de Verdun. Comment faire un bouquet à partir des fleurs de son jardin… tout un programme bucolique.

Lily à l'œuvre. © L. Griffiths
- Conférence, exposition, spectacle musical…en partenariat avec le Musée français de la carte à jouer, autour de Gabriel Voisin, ses avions, ses voitures, à l'occasion du centenaire de la première voiture sortie des usines d'Issy-les-Moulineaux. Rendez-vous au Musée, 16 rue Auguste Gervais.

Collection privée.
Dès 14 h 00, exposition d'affiches (ci-dessus) et, surtout, d'une voiture Voisin (ci-dessous). On apprend ce matin-même (lundi) que la voiture est en panne !!! Dommage. Vous n'aurez que cette photo ! Mais conférence et spectacle musical sont maintenus, bien entendu !

© XDR
15 h, conférence de Philippe Ladure, président de l’association « les Amis de Gabriel Voisin » sur le thème : "Gabriel Voisin, les usines, les avions et les automobiles (1910-1958)".

Le trio de choc : Gérard, Pascale et Aurélien (de g. à dr.) © A. Bétry
16 h -17 h 30, spectacle musical "Années folles" avec Pascale, Gérard et Aurélien à l'accordéon. Vous les connaissez déjà (ci-dessus) … Au programme :  Il a une belle auto Toto, Pouet Pouet, Elle s'était fait couper les cheveux ou Dans la vie faut pas s'en faire

Venez nous voir, comme dit l'affiche… pas forcément en Voisin, mais masqués, ça c'est sûr ! On vous attend nombreux. PCB

10 septembre 2020

Journées du patrimoine - Historim se mobilise - samedi 19 septembre 2020

Cette année les Historimiens se sont mobilisés pour apporter aux Isséens de nouvelles découvertes patrimoniales et historiques, liées à leur ville. Trois rendez-vous, masqués bien entendu, pour ce samedi 19 septembre.

- Découverte des Arbres remarquables de l'île Saint-Germain : rendez-vous samedi 19 septembre, 15 h avec Françoise Kimmich, de la Maison de la Nature et de l’Arbre de Grand Paris Seine Ouest, et notre Historimien Michel à l'entrée principale avenue Jean Monnet, sur le Pont Boulevard des Iles. La star de cette promenade : un peuplier noir, plus que centenaire (ci-dessous).

Peuplier noir "remarquable". © PCB
- Visite du Centre national des Archives de France, 35 rue du Général Leclerc, avec le responsable Valentin Favrie et nos Historimiens Denis et Michel, de 14h à 17h. Découverte des archives, expositions de documents historiques et des numéros de Cœur Vaillant (ci-dessous). Attention visite toutes les demi-heures et réservation obligatoire avant le 14 septembre sur : pm2m@wanadoo.fr

Couverture. © XDR
Cœurs Vaillants. © D. Hussenot



















- Vente des livres pour enfants (6-10 ans) de Quelle Histoire Éditions sur le patrimoine isséen :   La Patrouille de France, Roland Garros, l'Armée de l'Air, mais aussi Henri IV, la Préhistoire, etc. Dédicace de 15 h à 17 h avec leur auteur, notre Historimienne Patricia, à la Maison du Tourisme, 62 rue du Général Leclerc.


Pour en savoir plus sur les animations du dimanche 20 septembre, rendez-vous sur le site le 14 septembre, 18 h.  PCB

6 septembre 2020

Cerfs-volistes d'Issy-les-Moulineaux

Cet été, vous avez peut-être vu sur les plages des enfants - ou même des plus grands - le nez en l’air en train de suivre, au grès des vents, l’évolution de leurs cerfs-volants. Mais en connaissez-vous l'histoire ?

© XDR
Aux temps anciens
Il semble que le cerf-volant ait vu le jour en Asie, et ce, au moins deux siècles avant notre ère. Des écrits chinois racontent son utilisation militaire en 210 ans av. J.-C.
Le cerf-volant arrive en Europe par les routes de la soie et des épices. Au XVIIe siècle, il apparaît pour la première fois dans un livre anglais. En France, au XVIIIe siècle son vol est interdit la nuit, car des chenapans s’amusent à enfermer toutes sortes d’animaux dans une cage accrochée au cerf-volant, troublant ainsi la quiétude des Parisiens.

Au temps des frères Voisin
C’est à la fin du XIXe siècle que le cerf-volant fait véritablement ses débuts dans notre pays. Et pas avec n’importe qui, avec les frères Voisin (ci-dessous), bien connus des Isséens. 

Les frères Voisin : Gabriel (à g.) et Charles (à dr.).
© XDR
Gabriel Voisin, raconte dans son livre Mes 10 000 cerfs-volants : « Au temps de notre première enfance [sur les rives de la Saône] nous avons, mon frère et moi, construit des cerfs-volants. Charles me propose la mise en chantier d'un cerf-volant de 5 mètres de côté. Cette construction nous demanda trois longues semaines. » Finalement ce seront des avions qui sortiront des usines isséennes, puis des automobiles. Mais ça c’est une autre histoire que vous allez découvrir lors des Journées du patrimoine le dimanche 20 septembre 2020 au Musée français de la carte à jouer.

Une médaille olympique
C’est avec un certain Joseph-Louis Lecornu (ci-dessous), 1864-1931, que la France découvre le cerf-volant en tant que sport de compétition. 

© XDR

Lors des Jeux Olympiques de 1900 qui se déroulent à Paris (ci-contre), en même temps que l’exposition universelle, Joseph remporte la médaille olympique de cerfs-volants, dans la catégorie « Grands appareils »… une discipline inscrite comme sport de démonstration !


Les années passent. En 1907, les frères Frantzen fondent « l’Union des cerfs-volantistes de France » qui réunit 25 sociétés. Trois ans plus tard, Joseph Lecornu, encore lui, crée « la Ligue française du Cerf-volant ». Il faut savoir non seulement voler mais aussi construire son propre matériel. Une fois passé différentes épreuves, on obtient son diplôme de pilote. Plusieurs disciplines sont reconnues, la photographie aérienne, le cerf-volant porte-amarre pour le secours en mer, le cerf-volant météorologique, et bien sûr l’ascension humaine par cerf-volant…)

Sur le terrain d'Issy
Les membres de l’Union des cerfs-volantistes de France prennent l’habitude de venir s’entraîner sur le Champ de manœuvres d’Issy-les-Moulineaux et d’y faire des essais d’ascension humaine. 

Le café Pinguet, 18 rue Camille Desmoulins, non loin du champ de
manœuvres d'Issy. © XDR
Après l’entraînement, ils se rendent au café Pinguet [aujourd’hui disparu], situé au 18 rue Camille Desmoulins (à droite sur la photo ci-dessus) où ils peuvent prendre un bon café mais aussi stocker leur matériel dans un bâtiment se trouvant à l’arrière du café, baptisé « Hangar Maillot, en hommage au cerf-volantiste Paul Maillot qui à la fin du XIXe siècle va construire un appareil de 72 m2 de toile.

Cerfs-volants de l'Armée. © XDR

Les militaires s’intéressent de près à ce nouvel objet volant qui pourrait servir à l’observation. Par décret du 6 octobre 1911, le ministère de la Guerre accorde un terrain d’exercices à l’armée sur le champ de manœuvres d’Issy-les-Moulineaux. 
Et pendant la Première guerre mondiale, ce sont 13 compagnies d’aérostiers qui agissent - en ballons ou en cerfs-volants - sur les fronts d'Alsace, de Champagne, d'Artois, de Belgique et, bien sûr, à Verdun. Perchés dans une nacelle, au-dessous de leurs cerfs-volants, les soldats permettent ainsi la surveillance aérienne et le réglage des tirs d’artillerie (ci-contre).



Aujourd’hui plus de cerfs-volants dans le ciel isséen, au-dessus de l’héliport Issy-Paris… dommage ! PCB

P.S. Un grand merci à Dominique Cotard, président de l’Association sportive du cerf-volant soissonnais pour son aide dans la rédaction de cet article. On peut se procurer son livre Les aérostiers cerfe-volistes auprès du club http://cerfvolantsoissons.free.fr
A noter dans vos agendas, deux rendez-vous à Issy-les-Moulineaux :
- Exposition  Les cerfs-volants du monde, le Temps des cerises du 2 avril au 30 mai 2021
- La fête du vent, la Kaze No Matsuri, place du Belvédère, le 11 avril 2021, de 15h à 18h.

1 septembre 2020

Historim au Forum des Associations - 4 et 5 septembre 2020

C'est la rentrée… masquée certes, mais avec ses habituels rendez-vous annuels, à commencer par le Forum des Associations au Palais des Sports Robert Charpentier le vendredi 4 septembre de 13 h à 20 h ; le samedi 5 septembre de 10 h à 18 h.


Nous serons présents sur le stand d'Historim, comme d'habitude, mais moins nombreux et plus équipés. Nous vous annoncerons le programme de nos conférences et autres visites privées. Vous pourrez aussi nous faire part de vos désirs…

Mais si vous préférez rester à l'écart de la foule, ce que nous Historimiens comprenons très bien, utiliser la formule "commentaire " en bas de la page. Vous pouvez vous exprimer sans pour autant que cela soit publié…  une "modération" est activité. Alors n'hésitez pas et dites-nous ce qui vous ferait plaisir !  

Et, si vous voulez adhérer ou renouveler votre adhésion sans vous déplacer, remplissez le bulletin disponible dans la rubrique "Qui sommes-nous ?" (sur la gauche dans les Libellés) et postez-le avec votre chèque de 15 euros à l'ordre d'Historim. On se reverra bientôt, promis !  PCB


29 août 2020

Rougequeue noir et chaton blanc : faune en Hauts d’Issy

 Il existe dans les Hauts d’Issy, comme dans d’autres quartiers de la ville, des havres de paix où la nature est reine. Dans les sentiers de brouettes, au fond des impasses et des villas (comme on dit), de jolies petites maisons s’ouvrent sur de tranquilles jardins.
Les semaines de confinement ont permis à la faune et à la flore de reprendre leurs droits. Aujourd’hui, on peut y entendre toutes sortes d’oiseaux : geais, pies, tourterelles, corbeaux, pigeons ramiers, merles, moineaux et mésanges ; on peut entendre aussi les perruches à collier aux plumages bleus, jaunes ou verts.
Et puis est apparu à la fin du printemps le rougequeue noir (ci-dessous), un petit passereau à l’étrange chant : tantôt il émet un « sit, sit sit » répété plusieurs fois, tantôt il s’agit d’un « tec, tec, tec », comme si il tapait sur un morceau de bois. Il n’est guère farouche et c’est tout naturellement que Petit rougequeue s’est lié d’amitié avec Chaton blanc. 

© PCB
Le premier perché en haut d'un poteau vient tous les matins saluer le second nonchalamment installé sur le toit. Madame Agathe, la maîtresse de Chaton blanc, qui habite une jolie petite maison dans les Hauts d’Issy, non loin de l’église Saint-Étienne, est ravie de les voir. 

© XDR

Assise dans son jardin, elle observe aussi le vol des perruches, entend les poules du voisin caqueter quand vient l’heure de la ponte, et regarde les papillons de plus en plus nombreux. 
Avec l’arrivée de la canicule au mois d’août, elle se rend compte que Petit rougequeue surveille de près Chaton blanc qui, à son habitude, sort tôt le matin faire un tour. Il passe d’un jardin à l’autre, salue ses amis chats et chiens, et puis s’endort à l’ombre d’un arbre. Mais la température grimpe. Alors vers 10h30, Madame Agathe entend Petit rougequeue sonner l‘alerte : « tec, tec, tec »… et cinq minutes plus tard Chaton blanc rentre vite à la maison se mettre à l’abri des grosses chaleurs.

Avec cette belle histoire, démarre la rentrée. Tous à vos plannings : le mois de septembre débute par le Forum des Associations, les 4 et 5 au Palais des Sports Robert Charpentier, suivi par les Journées du Patrimoine les 19 et 20  ! A bientôt. PCB

28 août 2020

Réponse - un monogramme énigmatique



ILM, ces trois lettres font bien sûr penser aux initiales d’Issy-les-Moulineaux. Mais elles ont malicieusement une autre signification : Issy Lien Médiation !


Elles sont placées sur un bandeau au-dessus d’un local communal, rue Parmentier (ci-dessous). Il s’agit d’une ancienne pharmacie qui a été remplacée par un bureau et un lieu de rencontre pour des jeunes et des animateurs. L’endroit relève de la responsabilité du CLAVIM. L'endroit était alors fermé pour cause de Covid-19.
Le monogramme ILM au-dessus de l’entrée est encadré par des dessins noirs qui représentent soit de personnes en train de discuter ou de courir, soit de bâtiments isséens caractéristiques tels que le stade Charpentier, les bureaux de Microsoft Europe ou les Épinettes.


Le CLAVIM (Cultures, Loisirs, Animations de la Ville d’issy-les-Moulineaux) a un rôle essentiel dans la commune pour les enfants, les jeunes, l’animation, la culture et la Prévention. Pour en savoir plus : www.clavim.asso.fr        
Texte et photos P. Maestracci.

Ainsi prend fin notre saison estivale avec ces "nez en l'air" et ces découvertes de rues isséennes. Prochain rendez-vous le 29 août, 18 h. PCB

23 août 2020

Jeu - un monogramme énigmatique

I L M… I pour Issy mais le L et le M ? Vous saurez quand vous aurez trouvé à quel endroit ces trois lettres se trouvent…  Cherchez bien. 

© P. Maestracci


Réponse le 28 août, 18 h.


21 août 2020

Réponse - le terminus d'un train, d'un métro ?

Rien de tout cela… vous avez trouvé de quoi il s'agit ?

© M. Julien
De la tour Eiffel, vue du dessous… de notre tour Eiffel, classée Monument historique, celle qui se dresse au 42 rue Ernest Renan, à Issy-les-Moulineaux ! Notre Historimien Michel a de l'imagination.

© M. Julien
Historim a d'ailleurs consacré tout un article à cette tour…
http://www.historim.fr/2013/09/journee-du-patrimoine-2013-la-tour.html

Prochain rendez-vous le 23 août, 18 h