20 septembre 2017

Journée du Patrimoine (suite) - animation au PACI


Dans l’après-midi du dimanche 19 septembre 2017, au Musée Français de la Carte à Jouer, un hommage fut rendu à Henri Matisse qui quitta Issy en 1917. En soirée, une petite scène fut redonnée dans le hall du PACI (Palais des Arts et Congrès d’Issy-les-Moulineaux) avenue Victor Cresson. Il s’agit d’un entretien entre Henri Matisse (incarné par Michel) et une journaliste (incarnée par Pascale) à Nice, dans l'atelier du peintre en 1942 (reconstitution ci-dessous). 

Décor avec deux peintures de Matisse et des œuvres inspirées su peintre,
réalisées par Claudine, Elisa et Patrick.

La visite du PACI fut ensuite assurée par la conférencière Bathilde Nadal. Celle-ci retraça l’histoire du bâtiment Art Déco voulu par le maire Justin Oudin dans les années Trente. Cette Maison du Peuple originelle abrita entre autres une salle de boxe et de catch, une salle des banquets, un théâtre etc. L’actuel PACI dispose d’une belle salle de spectacle, de salles de réunion et autres possibilités.


Ferronnerie en façade de l'ouverture centrale du balcon. 
Les visiteurs du soir ont pu profiter du superbe balcon d’ordinaire interdit au public (ci-dessus). La mosaïque avec avion et moulins évoque les armoiries de la ville. Les épis symbolisent l’agriculture et les arcs des roues dentées, l’industrie, deux activités majeures de la commune dans les Années 30. 

Denis "le magicien des lieux" fait
une démonstration de maniement de cintres.
Puis, en traversant la salle, on put monter sur la scène (où se produisit Jimi Hendrix) et admirer les coulisses grâce à Denis (ci-contre) qui en connaît tous les secrets. Les cintres hauts de 14 mètres disposent d’une machinerie traditionnelle avec cordes et cabestans mais aussi, heureusement, d’un équipement contemporain nécessitant moins d‘efforts physiques mais tout autant d’habileté ! 
Côté jardin (à gauche de la scène vue de la salle), une ancienne porte métallique haute de 9 mètres permet de faire glisser les décors ensuite accrochés aux cintres. Une salle de stockage adjacente communique avec un quai de déchargement en pente dont l’accès est rue André Chénier. 
Au sous-sol, un long couloir dessert des loges rénovées : il est décoré d’affiches dédicacées par les artistes qui se sont produits sur scène : musiciens, chanteurs, acteurs. On peut citer Véronique Sanson ou Le Quatuor pour ne prendre que deux exemples.

Merci au personnel de la sécurité qui nous a accueillis avec gentillesse et efficacité, à Denis qui nous a fait découvrir les coulisses avec infiniment de verve, à Bathilde Nadal qui assurait la responsabilité de la visite ainsi qu’à Claudine, Michel et Patrick qui ont monté l’éphémère décor. P. Maestracci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire