10 avril 2016

Réponse - De drôles de lettres


Alors, vous avez trouvé !

Le monogramme, J et C entremêlés par un E de cette imposte vitrée (ci-dessus), évoque les bureaux d’une entreprise qui occupait les numéros 3, 5 et 7 de la rue Renan (ci-dessous), soit tout au début du grand axe isséen. Il s’agissait de Javel La Croix qui fabriquait la célébrissime eau de javel.

Rue Renan. On aperçoit, à l'extrême droite, la porte vitrée et son monogramme.
L'eau de javel fut fabriquée pour la première fois en 1777 dans une manufacture installée au hameau de Javel dans la plaine de Grenelle. Elle appartenait au comte d’Artois, frère de Louis XVI et futur Charles X. Le nom du hameau fut donné à ce produit utilisé comme décolorant par les blanchisseries de l’époque. On en découvrit ensuite le pouvoir désinfectant. L’eau de javel est formée par l’action du chlore sur une dissolution de potasse.

Foucher Lepelletier, un autre nom d’Issy-les-Moulineaux est associé à cette eau si particulière. C’est le nom d’une rue depuis 1894. Elle évoque la mémoire d’Edmond Foucher Lepelletier, directeur de l’usine produisant l’eau de javel sur le lieu même de l’antique manufacture, entre les rues Cauchy et Leblanc (ex-rue de Javel). La rue Foucher Lepelletier y menait ainsi qu’à une plus petite usine sur le quai d’Issy. La superficie en était de 2 000 mètres carrés et il n’y avait que 11 ouvriers. L’usine chimique parisienne fut remplacée au XXe siècle par les usines Citroën et dorénavant par le parc du même nom.

E. Foucher Lepelletier
Edmond Fouché [sic] qui a 27 ans, comme en témoigne l’acte de mariage du 16 avril 1836, épouse Célie Le Pelletier « fille d’un fabricant de produits chimiques ». La cérémonie est célébrée à Issy par le maire Dumez. Fouché est « architecte » au moment de son mariage mais cela ne l’empêche pas de prendre la succession de son beau-père à la direction de l’usine. Il reçoit la Légion d’Honneur des mains de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851. Le Musée Français de la Carte à Jouer conserve un buste en marbre (ci-contre) de l’industriel ainsi qu’un tableau illustrant la remise de médaille qui s’est déroulée dans la cour de l’usine. Edmond Fouché transforme son nom en Foucher Lepelletier. Il meurt en 1889, cinq ans avant qu’une rue isséenne lui rende hommage.


Merci à la charmante Odette qui m’a mise sur la piste de l’eau de javel. Texte et photos P. Maestracci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire