24 avril 2016

Marcel… 3e génération en soixante ans

1re génération
Garbis Karaboghossian, originaire du village d’Afion en Arménie, arrivé en France en 1950 à l’âge de 45 ans, s’installe à Issy avec son épouse, d’origine italienne. Il est d’abord coiffeur, boulevard Rodin où il crée parallèlement un atelier de fabrication artisanale de chaussures.

Marcel (à droite) dans les années 1950… 
En 1954, il décide d’acquérir un fonds de commerce, rue de la République, et ouvre le premier magasin arménien de chaussures de la ville. Il l’appelle « Marcel » en référence au surnom que lui ont donné ses amis français. Il y poursuit aussi son activité de « cordonnier ». Ses voisins sont alors le « Cours des Halles » de M. Papazian, et un fournil aujourd’hui disparus. Devant c’est la station d’autobus (ci-dessus). A l’époque, les fournisseurs en chaussures s’appellent Peter Kaiser (marque allemande), Pindière, Corinne.

2e génération
En 1972, Arthur le fils qui travaille déjà au magasin, succède à son père et à sa mère. Secondé par son épouse Josiane, Arménienne, il va tenir le commerce pendant plus de quarante ans ! Les fournisseurs évoluent et s’appellent dorénavant : Mephisto, Alexandira, Marco et autres Siux.

3e génération
Frank, le petit-fils, beaucoup plus attiré par le magasin que par l’école… participe dès l’âge de 8 ans à l’activité de ses parents et apprend ainsi, sur le tas, les méthodes de vente. Le 1er décembre 2009, après trois ans de travail en binome avec son père, Frank prend seul la responsabilité du magasin et poursuit avec bonheur l’œuvre familiale d’un commerce de proximité.
Actuellement, sa clientèle à 95% féminine, attachée au caractère « personnel » du magasin, vient souvent de très loin. Elle ne se doute pas que, sous cette discrète boutique, se trouve un immense sous-sol, s’étendant sous la pharmacie et la banque voisines, où s’accumulent des centaines de boites à chaussures… de quoi toujours la satisfaire !

Le magasin aujourd'hui… ©PCB
Ainsi, avec ses soixante ans d’existence, « Marcel » entre dans le club des plus anciens commerces de la ville. Denis Hussenot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire