10 janvier 2011

L'église Saint-Étienne

Cet édifice, qui se situe dans les Hauts d'Issy, est l'une des plus anciennes paroisses de la ville. On la mentionne pour la première fois dans un texte du XIe siècle : un tympan sculpté roman, placé à l'extrêmité du bas-côté nord, en témoigne. Mais la légende raconte que dès le VIIe siècle s'élevait déjà une église, construite à l'emplacement d'un temple païen dédié à Isis, la déesse lunaire égyptienne. Un petit cimetière y était accolé. Ces terres ont été données par Childebert (voir Histoire-Dates), fils de Clovis, en 558 aux moines bénédictins de l'abbaye de Saint-Vincent, devenue abbaye de Saint-Germain des-Prés.
La charte de donation mentionnait : "le fief d'Issy et tout ce qui en dépendait, les cours de la Seine, l'une et l'autre de ses rives, des bois, des prés, des terres, une vigne, des moulins et des droits à percevoir sur les pêcheurs, les serfs inquilins, les affranchis et les ministériaux ; dans toute l'étendue comprise depuis le pont de la ville de Paris, jusqu'à l'endroit où la petite rivière de Sèvres se joint à la Seine " (extrait de Paris Pittoresque). De cette époque ont été conservées deux colonnes surmontées de chapiteaux, visibles aujourd'hui dans la crypte souterraine. C'est de là que l'équipe de spéléologues de l'association isséenne Abîmes sont partis, en 2005, à la découverte d'un souterrain ponctué de puits, véritable réseau hydraulique qui approvisionnait en eau potables les maisons de l'enclos paroissial.
L'actuel édifice fut construit de 1634 à 1661, en plein coeur du vieux village d'Issy. Une cloche datée de 1618, baptisée Marie, la plus ancienne de l'Ile de France est encore en activité. L'église subit de gros dommages pendant la Commune de 1871. Elle fut totalement restaurée en 2007, comme le montre cette photo prise pendant les travaux.


5 Place de l'Église. © A. Bétry


 Pour en savoir plus sur l'association de spéléologie
http://abimes.free.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire