12 novembre 2011

Repotel - une demeure XVIIIe siècle à Issy

Les bâtiments vus des jardins.
Au 23 avenue Jean-Jaurès, la résidence médicalisée Repotel pour personnes âgées, qui a succédé à la Maison Suisse de retraite, a conservé des témoignages de son passé - uniques à Issy-les-Moulineaux.
A la fin de l'Ancien Régime, en effet, de nombreux aristocrates parisiens se font construire dans notre commune de belles propriétés ; c'est le cas de Madame Moulle, l'épouse d'un des conseillers  du roi Louis XVI, qui à la fin du XVIIIe siècle s'installe dans cette propriété du XVIIe siècle, qu'elle remanie.

L'un des bassins.
L'aile perpendiculaire du bâtiment est d'origine (avec ses frises mythologiques), de même que le magnifique jardin traité en terrasses descendant doucement vers la Seine, agrémenté de bassins et de fontaines, alimentés par l'une des sources naissant dans les Hauts d'Issy.
La façade est remaniée au XIXe siècle lorsque la propriété est achetée en 1845 par les Pères du Sacré-Cœur de Picpus. Qui transforment l'ancien vestibule en chapelle - la décorant de deux tableaux de Simon Vouet, ce peintre parisien qui, en 1627, rapporte de son long séjour à Rome et à Venise le baroque italien.  Les deux toiles sont toujours en place. Les Pères conservent aussi le salon de musique.

Les tableaux de la chapelle.
La chapelle.
En 1887, les sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve en deviennent propriétaires et agrandissent l'édifice pour en faire déjà une maison de repos médicalisée. Jusqu'en 1960, date à laquelle s'y installe la Maison Suisse de Retraite.



De la rue, on ne voit rien de ces trésors architecturaux qui mériteraient bien une petite visite privée pour les membres de notre association. Affaire à suivre donc ! PCB. Photos Alain Bétry.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire