5 mars 2013

Napoléon Mortier : naissance à Issy-les-Moulineaux

C'est dans la maison de campagne que possède alors Edouard Mortier, maréchal d'Empire, à Issy, occupée ensuite par le couvent des Oiseaux, puis par la Mairie actuelle, que naît le 19 thermidor an XII (7 août 1804) son second enfant mais premier fils, déclaré sous le nom de Napoléon.

Edouard Mortier, né le 13 février 1768 au Cateau-Cambrésis, député du tiers état en 1789, duc de Trévise, maréchal d’Empire, a participé entre autres à la campagne de Russie en 1812. Il mourra assassiné le 28 juillet 1835 à Paris (dans l’attentat de Fieschi qui visait Louis-Philippe). Son épouse, la mère du bébé, est Eva Himmes (1779-1855).



L’acte de naissance (ci-dessus), inscrit sous le n°28 au registre de l’état civil, conservé aux archives communales d’Issy, est ainsi rédigé :

 « Du dix neuf thermidor, an douze premiers de l’Empire
Acte de naissance Napoléon, né le même jour à onze heures du matin. Fils légitime de monseigneur Edouard Adolphe Casimir Joseph Mortier, maréchal de l’Empire français, colonel général de la Garde impériale, et de Madame Anne Eve Himmes son épouse, domiciliés en cette commune, mariés en celle de Coblentz, département de Rhin et Moselle le premier brumaire de l’an sept.
Premier témoin, sa Majesté impériale Napoléon Bonaparte
Deuxième témoin, sa Majesté impériale Joséphine
Sur la déclaration à nous faite par mon dit seigneur Mortier père de l’enfant présent, lequel avec ses témoins ont signé avec nous Nicolas Bargue, maire de la commune d’Issy, faisant fonction d’officier public de l’état civil de la dite commune. » 

Napoléon Mortier. © XDR
Napoléon Mortier (à gauche), d’abord marquis de Trévise, puis deuxième duc de Trévise, sera fait pair de France. Il sera sénateur sous le Second Empire, puis conseiller général de la Seine. Il épousera, en 1828, Anne Marie Lecomte qui lui donnera cinq enfants. On lui doit la construction et l'aménagement de l'actuel château de Sceaux, où il terminera ses jours, le 29 décembre 1869.
Cet acte de naissance est effectivement signé de Napoléon Bonaparte et de Joséphine. Mais il est impossible que l’Empereur et son épouse aient pu signer l’acte de naissance à Issy ce jour-là. En effet, Napoléon se trouve à Calais depuis deux jours, d’où il écrit à Joséphine qui prend les eaux à Aix-la-Chapelle (lettre ci-dessous).

"À l'Impératrice, à Aix-la-Chapelle.
Calais, 18 thermidor an XII (6 août 1804).
Mon amie, je suis à Calais depuis minuit ; je pense en partir ce soir pour Dunkerque. Je suis content de ce que je vois et assez bien de santé. Je désire que les eaux te fassent autant de bien que m'en font le mouvement, la vue des camps et la mer.
Eugène est parti pour Blois. Hortense se porte bien. Louis est à Plombières.
Je désire beaucoup te voir. Tu es toujours nécessaire à mon bonheur. Mille choses aimables chez toi.
Napoléon. "

Toujours de Calais, l'Empereur écrit le 7 août  à Fouché, ministre de la Police générale, à Talleyrand , ministre des Relations extérieures, – puis de Dunkerque au maréchal Berthier – aucune chance donc qu’il ait été présent à Issy !
Denis Hussenot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire