1 août 2018

Abécédaire d'Issy - P, comme Parc

P, comme Parc

Nom commun, vient du latin parricus, clôture ; le parc désignait au Moyen Âge une basse-cour ou un enclos pour les moutons - comme sur le talus Garibaldi !


Parc Henri Barbusse. © A. Bétry
Pour les Isséens et les touristes, nombreux en cette saison, Issy-les-Moulineaux  propose un grand nombre de parcs et jardins, certains agrémentés de rafraîchissantes pièces d'eau. 
Bien sûr, il y a le parc de l'île Saint Germain, bordé par la Seine, avec ses différents jardins, ses oiseaux et la Tour aux Figures de Dubuffet. Proche du Centre Ville, derrière le Grand Séminaire, s'ouvrent les portes du parc saint Jean-Paul II, un havre de paix avec sa petite pièce d'eau où barbotent les canards. Sous les hauts immeubles des Épinettes, le parc Rodin et son Bouddha vous dépaysent vers la Chine millénaire. Quant au parc Henri Barbusse et ses nombreuses sculptures, il mérite un petit rappel historique. Il fut inauguré le 5 juillet 1936 par le nouveau maire d'Issy-les-Moulineaux, le communiste Victor Cresson. Fidèle à ses convictions, il voulait offrir à la population ouvrière de la ville toutes sortes de facilités : ouverture d'une piscine municipale, d'un stade sportif et d'un parc municipal… qui, clin d'œil de l'histoire, faisait partie du parc de la demeure de la reine Margot, l'épouse d'Henri IV !
N'oublions pas non plus les nombreux jardins dispersés dans tous les quartiers, tel le square de Macerata et sa végétation méditerranéenne d'oliviers, de cyprès et de buissons de lavande. Et, pour rester dans l'actualité des manifestations "Japonismes 2018", faites un détour par le Fort pour découvrir  le jardin japonais d'Ichikawa : on y trouve les traditionnels graviers, l'eau, la tonnelle, les pierres et les lanternes. Un jardin qui appelle au repos et à la méditation… PCB




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire