8 août 2018

Abécédaire d'Issy - S, comme Seine

"…On s'aime comme ça, la Seine et moi". © A. Bétry

S, comme Seine

Nom propre ; vient du latin Sequana,


Ce terme apparaît pour la première fois sous la plume de Jules César dans ses Commentaires de la guerre des Gaules, publiés vers 52-51 av. J.-C. Il désigne le fleuve de 776,6 km qui prend sa source sur le plateau de Langres (Côte d’Or), se jette dans la Manche entre Honfleur et Le Havre, et baigne la ville d’Issy-les-Moulineaux.
La Seine… ce sont de biens mauvais souvenirs d’inondations catastrophiques : 1910, 1950, 2018… De bien beaux tableaux signés Félix Ziem, Maximilien Luce ou François-Louis Français… Et des paroles chantées par Vanessa Paradis : « Je ne sais, ne sais, ne sais pas pourquoi/On s’aime comme ça, la Seine et moi ».
Mais ce sont aussi, pour les aoûtiens isséens, d’agréables promenades, à commencer par celle du parc Saint Germain et de ses jardins enchantés qui s’étirent entre le grand bras et le petit bras de la Seine, où sont amarrées des péniches. Cela rappelle l’époque où, avant la construction du pont de Billancourt, en 1863, la traversée de la Seine se faisait par le bac. D’ailleurs cette activité de passeur est longtemps restée aux mains de la même famille, les Contesenne. 
Et puis, surtout, c'est le tout nouveau parcours des rives de Seine, côté rive gauche, inauguré en mai 2018 : 4,2 kilomètres qui vous conduisent d’Issy à Sèvres, en passant par Meudon, dans un paysage verdoyant, calme et… rafraîchissant. Idéal pour les piétons, les cyclistes et même… les adeptes de la trottinette ! PCB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire