24 septembre 2018

Histoire du tir à l'arc à Issy-les-Moulineaux

Alors que les championnats de France de tir à l'arc se déroulent ces jours-ci, 
Historim en profite pour vous raconter l'histoire 
du tir à l'arc à Issy-les-Moulineaux.

Les débuts : aviation et tir à l’arc intimement liés

Au début du XXe siècle, Issy-les-Moulineaux est le « berceau de l’aviation ». Blériot, Nieuport, les frères Caudron et les frères Voisin installent leurs hangars et usines aux abords du champ de manœuvres. Dès 1909 est construit un premier pas de tir à l’arc, à proximité du champ de manœuvres. Grâce à des ingénieurs, les premières flèches en aluminium usinées sont faites, juste après la Première Guerre mondiale, à partir de rebus de tubes, dix ans avant les premières flèches industrielles commercialisées.


La première Compagnie d’Arc d’Issy-Les-Moulineaux, « l’Espérance », est constituée le 22 mars 1936 par Raymond Jobert. Ce dernier est reconnu comme le fondateur de la Compagnie d’Arc d’Issy-les-Moulineaux. Il en restera membre jusqu’à sa mort en 1965.

Écusson de la Compagnie.

La jeune Compagnie d’Issy-les-Moulineaux, affiliée à la Fédération Française de Tir à l’Arc (fondée en 1928), participe aux fêtes traditionnelles de l’archerie, aux concours et en organise à son tour. Le jeu d’arc est alors situé au 68 Boulevard Galliéni. La dernière mention d’archers isséens date de 1942, année de dissolution de « l’Espérance » . Détruit, le jeu d’arc est reconstruit dans le stade Voisin et la Compagnie d’Arc d’Issy-les-Moulineaux reconstituée en 1951, en tant que section sportive de l’Avia-Club.


L'Avia-Club

L'origine
Le complexe sportif Avia-Club s’appelait à l'origine ASGR : Association Sportive et Gymnastique Réunis. Il dépendait des usines d’aviation Gnome & Rhône et Voisin. Afin de donner un nom plus parlant au grand public, les membres de l’ASGR ont appelé à proposition de nouveaux noms et sigles, ayant mené à la conclusion suivante : « Puisque nous dépendons des usines d’aviation, AVIA-CLUB avec des ailes comme écusson est tout indiqué ». 
Sigle de l'Avia Club
Ce nouveau nom est officialisé en 1941. Ce n’est qu’à partir des années 1950 que l’association prend le nom d’Avia Club Sportif d’Issy-les-Moulineaux – ACSIM. Le complexe réunit alors plus de 1000 membres répartis dans 15 sections sportives.

Archers isséens en 1961.
Les années 1951 à 1987
Tout juste reformée, la Compagnie d’Issy-les-Moulineaux reprend l’organisation de son concours et sa « vie de Compagnie ».
Des challenges s’organisent souvent sous forme de « tir au beursault » : il s’agit d’une discipline française dont les origines remontent au Moyen Âge. Les particularités : les archers tirent des volées d’une flèche sur un pas de tir long de 50 mètres avec une cible à chaque extrémité, et alternent le sens de tir d’une volée à l’autre. Les cibles noires et blanches mesurent environ 45 cm de diamètre. 

La Compagnie d’Issy met à profit le stade Voisin pour organiser ses propres concours FITA et fédéral, deux disciplines se déroulant sur cibles anglaises (que l’on voit aux Jeux Olympiques). Le tir FITA se pratique à l’époque sur 4 distances (90m – 70m – 50m – 30m), tandis que le tir fédéral se tient à 50 mètres et 30 mètres. De nos jours, les deux disciplines ne se tirent plus qu’à une seule distance, 70 mètres et 50 mètres respectivement. 

En 1959, l’archer isséen Raymond Creuzier sera le premier archer français à dépasser le cap des 1000 points (sur un maximum de 1440 points) au championnat international de Belgique. A sa suite, d’autres archers isséens se retrouvent sur les podiums : Louis André, Cosimo Corvaglia, Paul Goyat, Jean-Claude Petit, Claude Sauvard, ces derniers se débrouillant aussi bien en tir beursault et FITA que dans les nouvelles disciplines de parcours.

Les années 1960 voient en effet l’arrivée des disciplines de parcours en France avec la création de la « Field Archery Française » (tir en campagne) en 1966. Il s’agit d’un parcours de 24 cibles, dont les distances, indiquées ou non, varient de 10 à 60 mètres en fonction de la taille des cibles. Impossible d’organiser sur un stade ce type de concours, qui se déroule plutôt dans des bois ou des champs … d’où le nom de la discipline. Deux ans plus tard, Claude Sauvard – membre de l’équipe de France de tir Field – devient champion de France de cette discipline, puis présidera la section Field à la Fédération Française de Tir à l’Arc à partir de 1973. 

Les archers isséens Claude Savard,  Pierre Hérit et Jean Courtoy,
vainqueurs par équipe du challenge du Sanglier d'or 1973.

Le nombre d’archers augmentant à Issy-les-Moulineaux, les structures des années 50 deviennent trop petites ; en 1968 le jeu d’arc est reconstruit et un nouveau logis, la « salle Jobert », est inauguré le 14 mai 1976 . Ces nouvelles installations permettent d’accueillir le Championnat départemental Beursault de 1992 à 2005, en coopération avec la Compagnie d’Arc Saint-Pierre Montmartre (Clichy-la-Garenne)

De l’Avia-Club à l’Arc Club Sportif d’Issy-les-Moulineaux 

En 1987, la Compagnie devient l’Arc Club Sportif d’Issy-les-Moulineaux, conservant ainsi l’acronyme ACSIM. En 1996, les archers fêtent les soixante ans de l’association. En 2005, la construction du Palais des Sports Robert Charpentier fait déménager le club de l’autre côté du Stade Voisin, dans des nouveaux locaux permettant d’accueillir le nombre croissant d’archers – 225 adhérents pour l’année 2018. En revanche, le jeu d’arc n’a malheureusement pu être conservé. 

Les compétitions de tir beursault ne sont donc plus possibles, mais depuis 2010 l’ACSIM organise chaque année en mars la Coupe des Miss, tir féminin à la distance de 18 mètres (dans la salle principale du Palais des Sports), dont les bénéfices sont reversés à l’association « Le cancer du sein parlons-en ». Un autre événement de taille : à l’automne 2012, l’équipe d’Issy-les-Moulineaux remporte le Championnat de France de tir en campagne … Avec la mission d’organiser l’édition 2013 ! Un challenge réussi dans le parc du lycée Michelet (Vanves).

Plusieurs archers de l’ACSIM (Arc Club Sportif d'Issy-les-Moulineaux) participent en septembre-octobre 2018 aux championnats de France de tir en campagne (en équipe), de tir 3D (tir de parcours sur animaux en mousse, par équipe) et de beursault (individuel). Alors Bon tir à tous !  
A. Desrames

P.S. Ce travail de recherche a été initié par Frédéric Sauvard, archer isséen qui a transmis ses connaissances sur le forum Integralsport en 2005. La poursuite de ce travail n’aurait pas été possible sans l’aide de Florian Goutagneux, archiviste au Musée Français de la carte à jouer, et des archers Alain Bouant, Cosimo Corvaglia, Jean-Louis Dudonney, Armand Gamot, Marc Lorthioir, Jean-Marc Oeconomos, Gilbert Olivier, Violette & Claude Sauvard, Jean-Michel Savary, José Tripet et Arnaud Varet.


Localisation des installations de l'ACSIM  depuis 1936.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire