1 décembre 2018

Issy-les-Moulineaux par Michel Larzillière

Décembre… voici venir le temps des cadeaux, des décorations, des fêtes de fin d'année. Alors, pourquoi ne pas commencer ce mois par cette magnifique estampe tout en bleu que nous offre Michel Larzillière, cet artiste isséen qui a témoigné pour Historim en juin 2013.
Le monochrome bleu choisi par Michel Larzillière pour sa linogravure Panorama d’Issy-les-Moulineaux met remarquablement en valeur onze bâtiments et perspectives isséennes. La composition est ordonnée avec trois images superposées de chaque côté et quatre vues centrales. Des lignes sinueuses, pouvant évoquer des nuages ou de l’eau, relient des lieux isséens aisément identifiables. Le talent de l’artiste magnifie l’ensemble.


Voici en détail la description de ce panorama qui se lit de gauche à droite et de haut en bas.


             Colonne de gauche

Dans l’angle supérieur, le Musée Français de la Carte à Jouer est représenté. Le bâtiment ancien, ce qui reste de l’entrée du château des Conti,  abrite la galerie d’histoire de la ville. La partie contemporaine est construite sur plusieurs niveaux le long de la rue Auguste Gervais qui est en pente. Elle conserve depuis 1997 de nombreuses collections de cartes à jouer dont le Chariot de Ferrare, magnifique tarot du XVe siècle.

Au centre, le Palais des Arts et des Congrès d’Issy, rebaptisé en octobre dernier "Charles Aznavour", 25 avenue Victor Cresson, est abrité dans un bâtiment Art déco des années Trente. Son architecte en est Chappey et les vitraux du maître verrier Barillet illuminent les deux halls superposés. Cette ancienne salle des Fêtes a été rénovée. Un certain nombre des spectacles et de réunions se tiennent chaque année dans la grande salle ou dans des salles plus intimes.

Dans l’angle inférieur, l’immeuble Eos, vitré, en forme de trident, occupe un emplacement particulièrement visible entre Seine, boulevard périphérique et boulevard Gallieni, le long de la place du Maréchal de Rochambeau. Il est entre autres le siège social de Microsoft Europe.



Colonne suivante



En haut, voici la célèbre Tour aux Figures de l’artiste Jean Dubuffet, érigée depuis 1988 sur la pointe amont de l’île Saint-Germain. Elle vient tout juste d’être restaurée.

En-dessous, le pont de l’ancienne ligne ferroviaire (ligne du RER C ) surmonte des ateliers d’artistes aménagés en-dessous et de ce fait, appelés Les Arches.






Avant-dernière colonne

En haut, la tour Sequana, à la silhouette elliptique et vitrée, est depuis peu le siège de l’entreprise Accordhotels entre Héliport et boulevard périphérique.

Juste en-dessous, l'on distingue l’Hôtel de Ville, somptueuse résidence au XVIIIe siècle du financier Beaujon. Le bâtiment communal fut inauguré en 1895.

En bas, une vue du pont d’Issy, vers le petit bras de la Seine en aval, permet d’observer, à gauche la promenade aménagée pour les piétons et les cyclistes et,à droite, une péniche le long de l’île Saint-Germain .



Colonne de droite

Trois bâtiments emblématiques de la commune sont superposés : deux religieux et un sportif. 

En haut, voici le Séminaire de Paris, rue du Général Leclerc. Il a été construit sur l’ancienne propriété de la Reine Margot devenue celle de l’ordre des prêtres de Saint-Sulpice. Les bâtiments, fort endommagés par la guerre de 1870/71 et la Commune, ont été reconstruits à la fin du XIXe siècle. 

Au centre, l’église Saint-Étienne dresse sa façade  à flanc de coteau, comme le village originel d'Issy. Elle date du XVIIe siècle.

Enfin, en bas, le Palais des Sports Robert Charpentier se situe à l’angle du boulevard des Frères Voisin et de la rue Charlot. L’avancée du toit forme un angle visible de loin et en protège l’entrée pour les visiteurs tandis que les sportifs disposent d’une entrée latérale.


Rappelons que Michel Larzillière :
- est l’auteur de plusieurs livres dont un carnet d'aquarelles sur l'histoire de la ville, Issy-les-Moulineaux (éd. Équinoxe, 2012) ; son dernier ouvrage est consacré à l’île de Groix
- participe activement 52/54 boulevard Gallieni à l’atelier d’impression aux Arcades (Atelier de Recherche, de Création artistique et d’Enseignement supérieur - www.issy.com/lesarcades). La technique est celle de la lithographie. Le thème retenu pour 2017/2018 porte sur la commune.

P. Maestracci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire