30 juillet 2011

Ile St-Germain - le Jardin des lavandes

L'entrée du jardin des lavandes. © A. Bétry
A l'abri derrière des murs de pierres sèches, on y trouve des plantes extraordinaires : des fleurs méditerranéennes telles la lavande, la sauge ou la sarriette ; des herbes comme le thym, le romarin, la menthe, des chardons bleus. Et, au milieu, des pins, des genêts et un figuier.

Lavande brassée par le vent. ©A. Bétry
La lavande est connue depuis l'Antiquité pour son usage médicinal et le bien-être du corps : on prône notamment  les bains à la lavande chez les Romains. Au Moyen Âge, son utilisation se généralise. La moniale Hildegarde de Bingen (XIIe siècle) la conseille comme collyre ; et lors des grandes pestes qui ravagent le Midi de la France au XVe siècle, on l'utilise en fumigations. Au milieu du XIXe siècle, la ville de Grasse devient le grand centre français de cueillette et de transformation, notamment en parfum, de la lavande sauvage.



La sauge, cultivée par les Égyptiens, figure dans tous les jardins des monastères médiévaux pour ses qualités médicinales. Sauge, dont le nom latin est salviam, signifie d'ailleurs sauver. On l'utilise aujourd'hui en parfumerie.
La sarriette, citée dans le capitulaire de Charlemagne, est cultivée au Moyen Âge, pour ses qualités gustatives. Elle devient, comme l'hysope - une autre plante proche -  un médicament contre l'enrouement, les maux de tête, "la lèpre due à la débauche".


Le figuier du jardin
Le figuier est lui aussi présent dès l'Antiquité. La Bible y fait référence à plusieurs reprises, notamment indiquant que le roi Ezechias est guéri d'un ulcère par le prophète Isaïe grâce à un cataplasme de figues. Un poème du Cantique des Cantiques en vante la senteur : "Le figuier embaume ses fruits / Et les vignes en fleurs exhalent leur parfum. / Lève-toi, mon amie, / ma belle, et viens ! "
Les Romains utilisent sa chaire pour en engraisser les oies et rendent leurs foies (ficatum, en latin, qui a donné le mot figue) plus goûteux.
Au Moyen Âge, les figues sont considérées comme le fruit le plus nourrissant et l'on agrémente toutes les parties de la plante.
Aujourd'hui, il existe un Conservatoire du Figuier sur l'île de Porquerolles, en Méditerranée, où sont conservées 154 espèces de figuiers !!!

Ce n'est qu'un petit échantillon des herbes et fleurs que vous pourrez admirer dans cette partie de l'île. A LA SEMAINE PROCHAINE… PCB

Et comme l'on dit en juillet, en Franche-Comté : Au mois de juillet
 La faucille au poignet
                                                                                                        

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire