12 novembre 2012

11 novembre : des enfants au cimetière d'Issy-les-Moulineaux


Quelle heureuse initiative du Souvenir français, relayée par notre association Historim toujours soucieuse de faire connaître l'histoire de notre ville : raconter à des enfants des classes de CM2 de l'École élémentaire Anatole France quelques faits marquants de la Première Guerre mondiale, à travers les destinées toutes particulières de soldats enterrés dans le cimetière communal.

Frédéric Rignault, du Souvenir français, et les enfants devant le carré
militaire, fleuri pour le 11 novembre. © A. Bétry

Le Monument aux soldats morts pour la France
1871, 1914-18, 1939-45, l'Indochine et
Afrique du Nord. © A. Bétry

Au lendemain du 11 novembre, jour de l'armistice, les jeunes se sont pressées dans les allées brumeuses du carré militaire autour de leur professeur, du responsable local du Souvenir français, Frédéric Rignault, de membres d'Historim et de Thierry Gondolfo, le conservateur du cimetière. Il connaît tout de ses pensionnaires - des soldats de toutes nationalités décédés souvent des suites de leurs blessures dans l'hôpital militaire de l'école Saint-Nicolas.

Après une présentation de l’Europe de 1914 et les causes de la guerre, ont été exposées les destinées d’un officier d’infanterie, d’une infirmière militaire (et plus généralement de la place des femmes dans un monde en guerre), des travailleurs coloniaux (malgaches, indochinois, africains), d’un pilote, d’un soldat russe, d’un Alsacien-Lorrain, et d’un zouave !

Espérons que nous pourrons renouveler cette expérience l'an prochain. Une façon de transmettre aux jeunes générations la mémoire des anciens. PCB

10 novembre 2012, devant le Monument aux morts, square Bonaventure Leca : à gauche Michel Raineri,
chef du Protocole, au centre Frédéric Rignault, à droite le capitaine de frégate
Philippe Dengreville, commandant du navire l' Andromène. © A. Bétry.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire