12 décembre 2013

Jean Ors, un parachutier isséen


Photo MAE-Atlante
Jean Ors. Ph. MAE-Atlante
Depuis 1907, le champ de manœuvres d'Issy-les-Moulineaux est le haut-lieu des essais d'avions en tous genres (voir rubrique Aviation). 

C'est donc tout naturellement qu'à partir de 1910, plusieurs solutions sont proposées pour essayer de sauver les pilotes d'aéroplane en difficulté - ou en situation de détresse comme l'on dit aujourd'hui. La tour Eiffel, à Paris, sert à quelques essais humains infructueux, depuis son premier étage, à 57 mètres, de hauteur (à gauche). 
Il faut attendre 1913, pour qu'un Isséen obtienne (toujours de cette tour),  de meilleurs résultats avec un mannequin . Il s'agit du lieutenant-aviateur Jean Ors (en haut).


Et le 12 février 1914, sur l'aérodrome de Juvisy, il décide de tester lui-même, en réel, son matériel : il effectue avec succès un saut en parachute à partir d'un monoplan Deperdussin, d'une altitude de 300 mètres (ci-dessous). Ors est installé sur un siège métallique placé entre les roues de l'avion piloté par Lemoine.


Photo MAE-Atlante
12 février 1914 : Jean Ors, avant le départ. Ph. MAE-Atlante.

En 1922, un premier concours de parachutes est organisé par la société Nieuport-Astra dont les avions de chasse monoplaces équipent les formations de combat françaises. Une homologation officielle est accordée à cinq parachutes français : Ors, Robert, Froidure, Blanquier-Vinay et Tinsonnier. Et c'est ainsi que les services officiels de l'aéronautique imposent le port du parachute sur les aéronefs en cours d'homologation lors des vols d'essais.

Le mardi 13 novembre 1923, au-dessus du champ de manœuvres d'Issy-les-Moulineaux un nouveau modèle de parachute, dû à la fabrication de M. Ors, qui n'est pas novice en la matière, est testé par une femme  :  Denyse Collin, infirmière major durant la guerre et médaillée de la croix de guerre avec palme.  Aux commandes d'un Morane-Saulnier, l'aviateur Fronval a joliment largué la jeune et sûrement jolie Denyse Collin depuis l'altitude 350 mètres. Le Petit Journal illustré relate l'événement (ci-dessous). Le parachute est un modèle de 12 à 14 litres d'encombrement et d'un poids de 3,5 kilogrammes. Un succès ! A.B.

13 novembre 1923 : Denyse Collin est la première femme à sauter. Ph.XDR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire