6 décembre 2013

Notre-Dame des Pauvres restaure les vitraux de Léon Zack

Quelques jours avant l'inauguration des vitraux de la synagogue où Historim avait été convié (voir rubrique Actualité), l'église Notre-Dame des Pauvres, située boulevard Galliéni, juste en face (voir http://www.historim.fr/2011/02/notre-dame-des-pauvres-et-leon-zack.html),  faisait une grande fête pour célébrer la rénovation de ses vitraux signés Léon Zack.


Ph. P. Maestracci
Vitraux du mur Est, le long de la rue Charlot. Alternance de bandes colorées.
© P. Maestracci

L’église Notre-Dame des Pauvres, œuvre de l’architecte Jean-Blaise Lombard est inaugurée en 1955. Le quartier est alors celui d’un habitat modeste et, surtout ,de nombreuses usines à l'origine d’une intense pollution de l’air. Un ancien conseiller municipal récemment disparu, Marcel Gentil (cité par M. Santini Député-Maire), affirmait : « nous avions les poumons noirs ».
C’est une architecture moderne en béton comprenant’une vaste salle rectangulaire et une toiture inclinée du fond vers l’entrée. Les murs sont recouverts de pierres aux tons ocre et gris-bleu. Le plafond recouvert de lattes de bois assez bas à l’entrée s’élève fortement, faisant lever le regard vers le mur du fond et une grand croix en bois. La lumière provient des trois murs est, ouest et sud car une partie notable est constituée des vitraux de l’artiste Léon Zack.


Ph. P. Maestracci
Détail de la grande façade vitrée prise du
 Boulevard Gallliéni. La structure maçonnée de forme
rectangulaire soutient les vitraux jaune et orange,
sertis de plomb. les arbres se reflètent. © Maestracci
La rénovation officielle des vitraux fut célébrée le 20 octobre 2013. Des travaux de restauration des vitraux et de la maçonnerie qui ont duré de février 2012 à février 2013 sous la direction d’Emmanuel Lombard, architecte reprenant la tradition paternelle. Durant cette période, les vitraux furent occultés et le froid se fit particulièrement intense dans l’église durant l’hiver. Ces vitraux sertis de plomb ont des motifs géométriques se détachant d’un quadrillage irrégulier. Les couleurs dominantes sont le bleu, le jaune et le mauve. Les vitraux ont été classés à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques fin 2007.
Au bout de plusieurs décennies, la structure métallique des vitraux était dans un état inquiétant. Dès 2011, une rénovation fut décidée mais il fallut réunir les 600 000 euros nécessaires grâce aux dons, subventions etc. Notons que la commune d’Issy-les-Moulineaux y a contribué pour un sixième.

L’église Notre-Dame des Pauvres est située entre le boulevard Gallieni et la rue Charlot ; son parvis donne sur le Rond-Point Schuman. 
P. Maestracci.

Quatre à cinq fois par an, des concerts de musique ancienne y sont donnés. Renseignez-vous : http://issy.paroisse.net/rubriques/gauche/Les-paroisses/notre-dame-des-pauvres/notre-dame-des-pauvres-pages/animation-musicale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire