22 décembre 2013

Issy-les-Moulineaux à l'heure des marionnettes !

Quelle riche idée a eu le Musée français de la carte à jouer de lancer en cette période de Noël une exposition, accompagnée d'un certain nombre d'ateliers, sur le thème magique des marionnettes.



Marionnette : un nom qui apparaît au Moyen Âge pour désigner la Vierge Marie et signifier petite Marie. Puis, à partir du XVIe siècle,  toute figurine en bois est ainsi nommée. On trouve des marionnettes dans tous les pays et à toutes les époques. Petit historique.

Égypte antique : les prêtres manient des statues avec des ficelles, lors de cérémonies rituelles.

Grèce antique : la marionnette a perdu son caractère sacré et sert à divertir les convives lors des banquets.

Rome : la marionnette a quitté le monde des adultes pour gagner les nurseries et amuser les enfants.

Polichinelle (vers 1650).
Guignol.
France : Jusqu'à la Renaissance, l'usage de la marionnette est religieux. Ensuite, il devient profane. Avec l'arrivée en France de l'Italien Giovanni Briocci, le personnage de Polichinelle, inspiré de la commedia dell'arte, fait son apparition, donnant vie deux cents ans plus tard à Guignol, dont le berceau est la ville de Lyon.

Bien vite, chaque pays s'approprie cet art et forge des personnages traditionnels. Ainsi, au Canada on rencontre Monsieur Tranquille, en Allemagne Pittiplatsch, aux États-Unis Lamb Shop, en Russie Petroushka, en Irlande Bosco, en Italie Pinnochio…

Une centaine de pièces sont exposées au Musée, des films sont projetés emportant le spectateur au Mali, au Vietnam (avec les marionnettes d'eau) ou en Chine, des ateliers-goûters sont organisés pour les enfants pendant les vacances. Jusqu'au 25 mai. PCB

Pour tous renseignements : http://www.issy.com/exposition-marionnettes


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire