27 février 2011

Notre-Dame des Pauvres et Léon Zack


L'extérieur de l'église et son campanile. Les murs de verre de Léon Zack. © A. Bétry

Située au carrefour de l'Abreuvoir, devenu place du Président Robert-Schuman, la première pierre de l’église Notre-Dame des pauvres a été posée le 25 novembre 1954 sur un terrain ayant appartenu à l’entreprise Gévelot. Sa construction est une histoire complètement isséenne puisque l’architecte Jean-Blaise Lombard, jeune chef scout de 26 ans, est choisi par l’abbé Pailloncy, aumônier de la troupe d’Issy-les-Moulineaux. Jean-Blaise Lombard et Henri Duverdier en dessinent les plans. Le père de Jean-Blaise est un ami du peintre Léon Zack dont l’atelier se trouve à Vanves.L’artiste trouve la pleine maîtrise de son art dans sa récente forme d’expression, le travail du verre.
Léon Zack est né en 1892 en Russie, qu’il fuit en 1920 avec sa femme et leur bébé Irène. Après Constantinople, Rome et Florence, la famille se fixe à Paris en 1923 où Léon expose, et rencontre Picasso. Zack prend la nationalité française en 1938 ; juif, il devient catholique en 1941 ; figuratif, il passe à l'abstrait après 1945. Les plaques de verre de l’église Notre-Dame des Pauvres proviennent de la verrerie de Saint-Just, dans la Loire. Et pour l’exécution de ses maquettes, l'artiste utilise, dans son atelier de Vanves, le talent de trois artisans verriers, Henri Déchanet, Virilho et Bernard Allain.
Irène Zack, sa fille, crée le mobilier en fer forgé ainsi que le chemin de croix et une dalle dédiée à la Vierge de Banneux en Belgique.
« Ma technique, dit Léon Zack, est dictée par le désir de luminosité ». Il poursuit sa carrière dans l’art religieux et la réalisation de vitraux en France et dans de nombreux pays jusqu’à sa disparition en 1980 à Vanves.

On peut admirer également dans l'église le baptistère de Notre-Dame des Pauvres et ses vitraux de Jean Lesquibe en dalle de verre ; l’autel dû à Maxime Adam-Tessier ainsi que la croix en bois scellée dans le mur lui faisant dos.          A.B.


Pour en savoir plus sur Léon Zack
www.insitu.culture.fr/article.xsp?numero=12&id_article=vignesdumas-870

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire