12 mai 2015

L'assassinat d'Henri IV - 14 mai 1610

Marguerite, reine de Navarre.

La veille de ce jour, le 13 mai 1610, Marguerite de Valois-Angoulême, petite-fille de François 1er et première épouse de Henri IV, à qui Historim a consacré une conférence et plusieurs articles (http://www.historim.fr/2015/01/la-reine-margot-remporte-un-franc-succes.html ; http://www.historim.fr/2015/01/marguerite-de-valois-la-celebre-isseenne.html), assiste dans la basilique de Saint-Denis au sacre de la reine Marie de Médicis. Lors de la cérémonie, son manteau est brodé de grosses fleurs de lys car elle est la troisième femme dans l’ordre protocolaire après la reine et la princesse Henriette dont elle est la marraine. Rappelons qu’elle avait épousé Henri de Navarre juste avant le massacre de la Saint Barthélemy en 1572 ; leur mariage est annulé en 1595 ; Henri IV n’épousera Marie de Médicis qu'en 1600 (ci-dessous), après la mort de Gabrielle d’Entrées.

Mariage d'Henri IV et Marie de Médicis, 1600.
Leur fils, le futur Louis XIII, naît l'année suivante.

Le 14 mai 1610, la reine et duchesse Marguerite est dans sa propriété du Petit-Olympe à Issy afin de fêter son 57e anniversaire ; Henri IV est son cadet de quelques mois. Le Petit-Olympe se trouvait rue du Château (Auguste Gervais) à l’emplacement de l’actuel Musée Français de la Carte à Jouer.
En fin d’après-midi de cette journée du 14 mai, un courrier vient informer la reine Marguerite de l’assassinat de Henri IV par Ravaillac rue de la Ferronnerie à Paris (ci-dessous). 

Rue de la Ferronnerie (Paris). Ravaillac profite d'un encombrement
de la circulation pour grimper sur l'essieu du carrosse royal et
porter des coups de couteau mortels au roi Henri IV.
 Illustrations extraites de Histoire de France populaire, Henri Martin, XIXe siècle.
Aussitôt, Marguerite décide de rejoindre Marie de Médicis et le jeune Louis XIII au Louvre. Son cortège emprunte la rue de la Reine (rue Victor Hugo), passe le rond-point du Petit Abreuvoir (rond-point Victor Hugo) où s’abreuvent habituellement ses chevaux puis celui du Grand-Abreuvoir (rond-point Schuman) avant de parcourir le chemin de l’Abreuvoir (rue Rouget de Lisle). Arrivée sur le quai, la reine monte sur un bateau qui remonte la Seine jusqu’au Louvre. Elle s’y déclare « fidèle sujette » du jeune roi Louis XIII et de la reine Marie, proclamée régente le soir même par le Parlement.

Le 27 mai, Ravaillac subit le terrible supplice des régicides place de Grève (place de l’Hôtel de Ville).
Le 8 juillet suivant, la reine Marie de Médicis fait sa première sortie officielle à Issy pour rencontrer la reine Marguerite qui lui offre « une collation magnifique et somptueuse ». P. Maestracci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire