4 janvier 2021

Philippe Fabian, un artiste isséen aux Arches

Voici l'histoire de Philippe Fabian, tout à la fois, photographe et peintre - comme le montrent ses œuvres de la série Jardins infinis., Son atelier actuel se trouve aux Arches, atelier 16, 15 boulevard Garibaldi, à Issy. 

Les berges du Lac Léman, Philippe Fabian.

Sa jeunesse
Il est né en 1956 à Toulon où il  passera toute son enfance.
Après des études de gravure et de lithographie, complétées par l’art de l’estampe et le cinéma d’animation, il sent au plus profond de lui-même que là est son futur métier.
Il aura plusieurs ateliers à Paris et en région parisienne, avant d’intégrer l’ARSENAL, quai de Stalingrad,  - bâtiment qui appartenait à la D.G.A. qui y avait installé une chaine d’assemblage de chars et qui ensuite y stockait le matériel du débarquement et le louait pour la réalisation de courts métrages ou de films. Ce collectif d’artistes auquel adhérait un nombre important de Coréens, environ 50 % de l’effectif, lui permettra de réaliser plusieurs expositions en Corée.
A la fermeture de ce site, il intègre un atelier aux Arches en 2002 où  il exerce toujours son activité.
 
Burgdorf dans le bleu, Ph. Fabian
Son quotidien aux Arches
Chaque jour, depuis plus de dix ans, quel que soit l’endroit où il se trouve, il réalise des photographies ; celles-ci sont souvent des paysages, des captations d’espaces qui révèlent la présence de l’humain. Il crée son journal  où la spontanéité et la liberté se côtoient. Ensuite, il sélectionne une photographie qui rejoindra son réservoir d’images et lui permettra de garder le souvenir du temps passé : ce sera sa base de réflexion où il retrouvera les sensations de ce moment particulier, les odeurs et les sons qui y sont attachés.


Burgdorf, Ph. Fabian.
Chaque photo sera retravaillée numériquement ; tout est revu et modifié par l’inspiration du moment. Ensuite, ce sera le tirage sur le support choisi, toujours très sobre et contemporain ; et, enfin, la couleur c’est-à-dire la peinture. Là, il exprime son ressenti, ses souvenirs réels ou fictifs et se remémore ou se perd dans un monde qui est le sien et qu’il nous permet de partager.
 


Son témoignage
Philippe évoque ici son travail :
« Au moyen de la photographie et de la peinture, je travaille la lumière et la couleur comme médium privilégié pour explorer et retranscrire mon sentiment d’unité avec la nature.
« Mon travail actuel évoque la présence sensorielle de quelque chose qui a toujours été là, une expérience avant tout visuelle, mais aussi une expérimentation de tous les sens qui invite à la contemplation et à la méditation.

Les berges du Rhin à Schaffhausen, Ph. Fabian

« Je suis à la fois proche de peintres impressionnistes comme Claude Monet et Eugène Boudin, pour leur vitalité et leur approche de la lumière, mais aussi d’artistes comme Sigmar Polke et Gerhard Richter pour leur continuelle  expérimentation mixant peinture et photographie. »

Propos recueillis par Micheline Meyniel

Pour plus de renseignements   http://www.philippefabian.com  ou contacter Philippe Fabian (06 84 77 98 65) 

Les berges de la Seine, Philippe Fabian.

 
 

Aucun commentaire: