5 février 2021

Saint Benoît, Marie, l'Enfant Jésus et…  l'hélicoptère


La Vierge à l'enfant avec Saint Benoît, musée de Tessé. 
© Les Musées du Mans

Il existe au musée du Palais de Tessé au Mans (Sarthe), une huile sur bois tout à fait étonnante (ci-dessus). L'auteur en est inconnu mais, en revanche, on sait qu'elle fait partie d'un retable datant du XVe siècle, représentant Marie, Jésus et saint Benoît - que l'on fête le 14 mars en Orient et le 11 juillet en Occident !
Rappelons que saint Benoît de Nurcie (vers 480-547) est le fondateur de l'ordre des Bénédictins et a largement inspiré le monachisme en Occident.

Mais que tient donc Jésus dans sa main ? Un drôle de jouet… (ci-dessous) qui ressemble fortement à celui qui fit le bonheur des enfants au siècle dernier : on tirait sur une ficelle et l'hélice s'envolait !

Pas de doute, cela semble être l'hélice de l'hélicoptère conçu par Léonard de Vinci, à peu près à la même époque. Des études ont été faites par des historiens. et il s'avère qu'il existe d'autres représentations datant du Moyen Age, en Flandre mais aussi en France. Dans l'ouest de la France, on les appelle des  "molinets de noix": molinet signifiant "petit moulin", est devenu dans le langage courant : moulinet. 

"L'objet est constitué d'une hélice dont la tige axiale traverse une grosse noix évidée", nous explique Philippe Boulay, délégué général au Patrimoine à l'Union française de l'Hélicoptère, que certains d'entre vous connaissent. 

Le molinet de noix de Philippe.
Et Philippe sait de quoi il parle puisqu'il en a fabriqué un (ci-contre).

D'ailleurs il nous en livre ici le mode de fabrication :
1- choisir une grosse noix. Les variétés anciennes étaient très grosses. La mienne mesure 47 mm dans sa plus grande dimension, elle est un peu juste.
2- commencer par le perçage des trous (aux extrémités pour l'axe à la pointe et au cul de la noix, et à mi-hauteur pour la ficelle d'entraînement). C'est beaucoup plus facile. Si l'on ne dispose pas d'un foret de diamètre adapté on peut le faire à l'ancienne, en utilisant un clou chauffé au rouge. 
3- fabriquer l'axe dans un bois dur (le mien est en buis pour qu'il ne cintre pas) pour qu'il "tienne la distance"
4- faire les pales dans un bois dur (les miennes sont en cerisier) à partir de planchettes que l'on aura affinées à 1 mm d'épaisseur. En plus d'un meilleur aspect, ainsi elles vrilleront naturellement (c'est mieux pour le bruit), et elles seront plus solides.
5- l'ouverture se fait assez facilement si l'on utilise avec précaution une lame chauffée au rouge, à l'ancienne. De toute manière il faut une lame aussi fine que possible. La scie de modéliste est l'outil "moderne" idéal.
6- il est impératif de graisser la ficelle (de la graisse minérale est idéale) pour qu'elle ne s'use pas trop vite
7- pour refermer la noix, la colle cyanoacrylate en gel est parfaite.

Alors, Isséens, habitants le "berceau de l'aviation", n'hésitez pas. A la veille des vacances, confectionnez avec vos enfants cet historique molinet de noix. Merci Philippe de ce voyage dans le temps. PCB.

Aucun commentaire: