23 août 2011

25 août 1944, un égaré de la 2eDB à Issy

On sait peu de choses sur le lieutenant colonel Pierre Minjonnet, surnommé le Père Mégot en raison de la sempiternelle cigarette qu'il avait toujours aux lèvres.
Le 12e RCA.
Sauf que le 17 mai 1944, un mois après avoir rencontré le général de Gaulle à Londres, il reçoit de Paul de Langlade le commandement du 12e RCA (Régiment de Chasseurs d'Afrique) : "Par ordre du général Leclerc, commandant la 2e Division Blindée [2e DB], je quitte le commandement du 12e Chasseurs d'Afrique à la date du 16 mai 1944… En remettant le commandement entre les mains du chef d'escadrons Minjonnet, j'adresse à lui, aux officiers, sous-officiers, brigadiers-chefs, brigadiers et cavaliers, à tous mes vieux compagnons, l'expression de ma gratitude émue. Le régiment détient deux vertus essentielles : l'esprit de sacrifice, l'esprit d'obéissance. C'est pourquoi je lui dis ma foi dans la victoire et ma certitude de ses exploits dans la bataille imminente qu'il va livrer pour la libération de la Terre de France".

Magazines édités en 1945 par le ministère de la Guerre. Ph. A. Bétry 
Débarqués en Normandie, les hommes du 12e RCA mènent des combats acharnés pour libérer la région. C'est chose faite le 20 août. Pour Leclerc, Paris devient dès lors son but immédiat.
Le 24 août, le groupement de Langlade se trouve en position, dans le sud-ouest de Paris, vers Toussus-le-Noble : sous-groupement Massu, PC Langlade, sous-groupement Minjonnet. Leur ordre de marche est clairement indiqué (voir carte).

L'ordre de marche de la 2e DB vers Paris. © XDR
Mais c'était sans compter sans les aléas de l'Histoire. Pas de GPS à l'époque ! Le 24 au soir, Massu est bien arrivé au pont de Sèvres comme prévu, par la colline de Meudon. Mais le convoi logistique et son essence se sont perdus. Il ne peut continuer et ne rentrera pas le premier dans Paris.
Quant à Minjonnet, au petit matin du 25, guidé par un résistant qui ne connaît pas son chemin, il se retrouve porte de Versailles et doit repartir sur ses pas vers Sèvres, en traversant Issy-les-Moulineaux par les quais, puis Meudon, sous le feu des Allemands retranchés dans l'île Seguin !
C'est finalement le détachement Dronne, avec ses recrues espagnoles la Nueve, qui, par la porte d'Italie, entre le premier dans la capitale. A 21h30, l'Hôtel de ville est atteint.
Le gros des troupes, avec le général Leclerc à sa tête, rentre dans Paris le 25 août, au son des cloches et des vivats de la foule.
Pierre Minjonnet est né en 1895, mort en 1988. Massu dira de lui : "C'était un brave type des Pyrénées" ; Langlade : "Un des officiers les plus sûrs et des plus complets de la cavalerie motorisée". PCB

1 commentaire:

  1. Bonjour,

    voir aussi le blog du 12 ème RCA :

    http://chasdaf.canalblog.com/

    Bien cordialement

    RépondreSupprimer