8 juillet 2012

Weiden, jumelée avant la réconciliation de Reims 1962

Sceau de Conrad IV.
8 juillet 1962, Reims. Charles de Gaulle, président de la République française, et Konrad Adenauer, chancelier de la République fédérale d'Allemagne, assistent dans la cathédrale de Reims à une messe solennelle pour la paix, présidée par Mgr Marty, évêque de Reims. Ainsi était scellée la réconciliation entre les deux pays. Pourtant, Issy-les-Moulineaux a ouvert la voix depuis déjà 1954. Voici comment.

Moins de dix ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Issy décide effectivement de se jumeler avec une ville allemande. Il s'agit de Weiden, en Bavière, une cité médiévale entourée de forêts, située au carrefour de grandes routes commerciales  - celle de Magdebourg à Ratisbonne - et de la route de l’or reliant Nuremberg à Prague. Son nom apparaît pour la première fois dans des documents signés en 1241 par le roi Conrad IV de Hohenstaufen (1228-1254). Aujourd'hui, la ville compte 40 000 habitants environ.

La cité bavaroise sous la neige. © Issy.com

De ce passé, Weiden conserve un hôtel de ville gothique et des maisons  particulières à pans de bois. Ravagée par la guerre de Trente ans, par des incendies, la peste, elle retrouve au XIXe siècle une renommée industrielle avec ses cristalleries, tissages et porcelaines. Ces dernières sont toujours actives et ont une renommée internationale.

La porcelaine de Waiden. © XDR.
C'est, en septembre 1954, à l'initiative des deux maires, Bonaventure Leca (en poste de 1953 à 1973, date de sa mort) et Hans Schelter, que ce rapprochement peut s'opérer. Bonaventure Leca, membre de la SFIO (Section française de l'Internationale ouvrière), puis du Parti Socialiste, fut connu pour son combat dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Le jumelage entre les deux communes devient effectif en 1962. Depuis les échanges entre collégiens des deux villes sont habituels. PCB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire