19 janvier 2013

Frameries, une terre franque, en plat pays

Blason de la ville
"D'or à l'aigle bicéphale  . de sable"
Alors que certains de nos compatriotes quittent la France pour migrer vers la Belgique, découvrons notre ville jumelle : Frameries, située juste de l'autre côté de la frontière, dans le Borinage, en pays wallon. Elle est jumelée avec Issy-les-Moulineaux depuis 1979.

Son histoire
Les cinq localités qui furent réunies en 1977 pour former cette ville de 21 000 habitants remontent loin dans le temps. On en trouve les premières traces écrites au XIIe siècle, mais  on sait qu'elles furent occupées très tôt par les Romains - puisqu'une route y passait - , puis par les tribus franques. En 1142,  le comte Baudouin IV concède des terres aux Templiers. Au XIIIe siècle, on y exploite déjà le charbon, une des principales ressources de la région. Et en 1691, on compte déjà 120 puits d'extraction en activité, le charbon étant exporté jusqu'en Flandre.

Son âge d'or minier
Le XIXe siècle voit l'exploitation à grande échelle de la houille, dans le bassin de Mons-Borinage. L'empereur Napoléon y est pour beaucoup : par la loi du 21 avril 1810 il organise les nouvelles conditions d'exploitation de charbon et institue "la propriété perpétuelle des concessions".  L'Etat se réserve le choix des concessionnaires. Entre 1860 et 1870, le Borinage est le plus grand centre minier d'Europe et fournit les trois quarts des besoins français.

Les puits 11 et 12, entre les deux guerres. © XDR

Le déclin et la mémoire
C'est après la Première Guerre mondiale que le déclin débute. Les puits vont fermer les uns après les autres. En 1920, la Compagnie des Charbonnages belges possède 11 puits en activité dont plusieurs à  Frameries. Le puits n°11, au lieu-dit Crachet Picquery (ci-dessus), s'arrête définitivement le 16 juillet 1960. Le n°12, le 28 décembre de la même année. Le chevalement du n°11 est classé en 1989.
Puis l'architecte Jean Nouvel transforme le site en Parc d'aventures scientifiques et de société, le PAAS (ci-dessous) - un musée des sciences interactif dans un parc de 28 hectares.  PCB

Le PAAS.
Pour en savoir plus :
http://www.pass.be/
http://www.patrimoine-minier.fr/belgique_borinage/index.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire