6 janvier 2013

Années 1920 - Issy à travers le journal Vanves-Malakoff (suite)


Lendemain de fêtes. Le 15 janvier 1921, dernier écho des manifestations qui se sont déroulées durant les Fêtes, organisées par des associations, aussi dynamiques que celles d’aujourd’hui. Tout est charmant et énorme, comme d’habitude !

L'entrée des Petits-Ménages, dans les années 1930. © Notrefamille.com
« A l’occasion de la nouvelle année, l’Isséenne offrait à ses membres honoraires le 28 décembre au Mignon-Palace une soirée artistique qui fit la joie de tous les pensionnaires des Petits Ménages. (carte postale ci-dessus).
Après une partie concert aussi charmante que variée, le rideau se leva sur une pièce en un acte du répertoire du Grand Guignol : « le carnaval de Puce et de Plock » de Marcus Bernard et Moriss où les acteurs : Mlles Bourgeot, Delrieux, Borré, Condon et Pontet, MM. Marney, Frouin Orry et Varda, la plupart débutants, menèrent à bien le dénouement.
Le bal de nuit paré, masqué et costumé eut un succès énorme.
La salle des fêtes de la mairie avait été décorée d’une façon charmante.
Une quête au profit du monument aux morts d’Issy rapporta 82,50 francs. »

Une fois les fêtes passées, la vie continue et il faut, par exemple, penser à occuper les garçons pour qu’ils ne traînent pas dans les rues (les petites filles restent à la maison !). Le lointain prédécesseur du CLAVIM !  « Sous les auspices de la Caisse des Écoles, il vient d’être créé dans la commune un patronage municipal de garçons dénommé Cercle des écoles laïques d’Issy-les-Moulineaux.
Le Cercle fonctionnera régulièrement à dater du 30 janvier prochain, à l’école des garçons, 41 avenue de Verdun, les dimanches et jours fériés de 14h à 18h pour les enfants de plus de 13 ans ou plus jeunes appartenant à la 1re classe d’une école, et le jeudi de 8h à 11h et de 13h à 17h pour les enfants d’au moins 6 ans. » (journal du 29 janvier).

1921 toujours. La guerre de 1914 n’est terminée que depuis trois ans et le souvenir est très vivace dans les esprits. Les associations ont une activité très soutenue, qu’elles aient été créées après 1870 (le Souvenir Français, ci-dessous) ou après 1918 (Union des démobilisés). 

« Le Souvenir Français : réunion au café de la mairie 2 avenue de Verdun pour adhérer à l’association nationale du Souvenir Français et former à Issy un comité. Élection du Bureau : président M. St Martin*. » (journal du 22 janvier) * M. St Martin est alors le directeur de la maison de retraite des Ménages.
« Union des démobilisés : l’AG aura lieu à la mairie d’Issy, salle des commissions. Il a été distribué aux sociétaires en 1920 300 francs de secours pour décès, maladies et naissances.

La société a offert, pour les 11 écoles de la commune, 22 livrets de Caisse d’Epargne de 10 francs pour les orphelins de guerre les plus méritants » (journal du 26 février).
A suivre JP.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire