1 juillet 2013

L'homme à l'écharpe - réponse

Alors, vous avez trouvé ? Il s'agit de Jean Moulin.


© Alain Bétry
Buste de Jean Moulin. Issy-les-Moulineaux
© A. Bétry

Ce buste se trouve depuis 1995 sur l'Ile St-Germain, devant le 15/17 avenue Jean Monnet. Œuvre de l'artiste salvadorien Rodolfo Vega, il représente Jean Moulin (1899-1943), premier président du Conseil National de la Résistance. Sur cette sculpture figure un extrait du discours prononcé par André Malraux lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, le 19 décembre 1964 :

"Aujourd'hui jeunesse, puisses tu penser à cet Homme comme tu aurais approché tes mains de cette pauvre face informe du dernier jour, de ses lèvres qui n'avaient pas parlé. Ce jour là, elle était le visage de la France." 


Né à Béziers le 20 janvier 1899, Jean Moulin y fait ses études puis étudie le droit à Montpellier où il obtient sa licence en 1922. Mobilisé lors de la Première Guerre Mondiale, l'armistice survient avant qu'il ne se soit battu. Très jeune, influencé par son père, professeur d'Histoire et Géographie, il est attiré par la politique. Il développe également un talent de dessinateur caricaturiste. 
En 1925, c'est le plus jeune sous-préfet de France, puis en 1932, le plus jeune préfet. Lorsque la guerre éclate, il est préfet d'Eure-et-Loir.

Il est désireux de combattre mais toutes ses demandes sont refusées par l'administration. Lors de la débâcle de mai 1940, il s'efforce de maintenir le calme et l'ordre à Chartres et d'obtenir un minimum de ravitaillement dans une ville surpeuplée par l'afflux de réfugiés.
A l'arrivée des Allemands au mois de juin, ceux-ci lui demandent de signer une déclaration selon laquelle un groupe de Sénégalais de l'armée française aurait commis des crimes graves sur des civils 'en réalité victimes de bombardements). Jean Moulin refuse de signer : il est longuement battu puis emprisonné. Il tente de se trancher la gorge avec un bout de verre. Il échappe à la mort de justesse et, par la suite, portera toujours une écharpe pour cacher sa cicatrice.

Révoqué par Vichy, en novembre 1940, Jean Moulin cherche immédiatement à faire ses premiers pas dans la résistance. Aidé par le Consulat américain, il parvient à gagner Londres via l' Espagne et le Portugal. Il rencontre le général de Gaulle qui lui confie l'unification de la Résistance Sud de la France. Lors d'un bref retour à Londres en 1943 il est chargé de mettre en place le Conseil National de la Résistance. Tous les participants réunis à Caluire sont arrêtés par la Gestapo. Jean Moulin est emprisonné à Lyon et torturé. Il ne donne aucune information. Il meurt lors de son transfert en Allemagne le 8 juillet 1943.
Nicole Rousset

A signaler l'exposition "Redécouvrir Jean Moulin " au Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin, 23 allée de la 2ème DB, Paris 15ème  (jusqu'au 29 décembre.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire