19 septembre 2013

GR Nez en l'air - un beau succès !

Une éclaircie… même un rayon de soleil, a accompagné notre groupe d’Isséens pour notre premier GR nez en l’air des Journées du patrimoine 2013, ce dimanche 15 septembre.
Pascale, notre guide toujours aussi passionnante, nous avait concocté sur une idée de Jacques, fidèle au poste, et de Denis, fidèle aux grandes vacances !!!, une traversée nord-sud de la ville, le long de la grand rue d’Issy, une ancienne route romaine qui reliait Paris à Dreux.

© Alain Bétry
Pascale rue Ernest Renan. © Alain Bétry

Départ tout au bout de la rue Ernest Renan. Avec un peu d’imagination, on s’imagina les chasses aux sangliers sous les Mérovingiens, sur les terres giboyeuses de l’abbé Gérard de Moret,– qui donnera le nom de Vaugirard, prieur de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés dont dépendait le village d’Issy. Puis le gibet qui se dressait à l’emplacement actuel du parc des Expositions où les condamnés étaient pendus. C’est là aussi que les glaisières, qui fournissaient à partir du XIIIe siècle briques, tuiles et poteries, étaient en exploitation. Pascale nous rappelle d’ailleurs que l’actuelle rue Minard s’appelait rue de la Glaisière.

Arrêt devant les immeubles des n°12-18 pour évoquer l’imprimerie Le Petit Moniteur qui s’élevait à cet emplacement. Sur le trottoir d’en face, voici les bâtiments de l’ancienne Manufacture de tabacs, réaménagés en appartements. On distingue tout au loin la cheminée de l’usine, sur les murs le sigle MT et, sur la rue, les deux petits pavillons de l’entrée. (voir la rubrique Industries pour en savoir plus).

© A. Bétry
N° 15, rue Ernest Renan. © Alain Bétry
Le n°15 mérite toute l’attention de notre groupe : un immeuble en meulières, une rareté en milieu urbain (photo à gauche).
A la hauteur du n°29, derrière la façade d’un club de gym, un petit bijou Art déco, signé A. Geins et daté de 1933. Il faut vraiment en connaître l’existence car de la rue, rien ne permet d’imaginer ce petit édifice.

La promenade continue avec au n°42, la célèbre tour Eiffel – déjà évoquée dans la rubrique Actualités, l’enseigne d’un magasin de vêtements de travail, classé Monument historique (ci-dessous).

© Alain Bétry
Tour Eiffel - n°42, rue Ernest Renan.© Alain Bétry



Traversons la place Corentin Celton avec une évocation des Petits Ménages (devenu l’hôpital du même nom) et l’ancien hôtel de ville (totalement disparu). Nous voici dans la rue du Général Leclerc avec, sur la gauche, le Séminaire Saint-Sulpice et sa chapelle, et à droite le CNET (Centre national d’études des télécommunications) – c’est Jean-Michel qui prend la parole pour nous raconter que cet endroit est le berceau de la téléphonie : on y a inventé toute la technologie numérique existant aujourd’hui.

Puis, voici la grille de la Villa Kléber (ci-dessous) et, au n°31, sur la façade de ce très joli immeuble dans lequel on a la chance de pénétrer, se distingue une sculpture en pierre, illustrant la fable de La Fontaine : le renard et les raisins.

La villa Kléber en centre ville. © Alain Bétry

Voici l’hôtel de ville, ancienne propriété au XVIIIe siècle du financier Nicolas Beaujon, l’une des plus belles résidences d’Issy à l’époque. Puis s’annonce l’avenue Victor Cresson avec le PACI, construit en 1930 dans le style Art déco, dont la façade, le hall, une partie de la toiture et le foyer ont été classés au titre des Monuments historiques en 2011.

C’est ainsi, après trois heures de marche, que nous avons découvert des passages secrets, levé des mystères, admiré des immeubles magnifiques (ci-dessous), construits par deux familles d'architectes isséens concurrents : les Delaire et les Puyjalon. Une belle expérience qu’Historim propose de renouveler dans d’autres quartiers. Qu’en dites-vous ? PCB

Magnifique immeuble à l'angle de la rue Michelet et de la rue Ernest Renan, signé Delaire. © Alain Bétry.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire