18 février 2014

Vive le Groupement d'hélicoptères de la Sécurité civile !

Ils font du bruit, se plaignent certains, mais ils sauvent aussi beaucoup de vies, ne l'oublions pas. Et, en plus, dans le courant de cette année 2014, l'héliport de Paris-Issy verra quatre fois moins d'hélicoptères se poser : seules les missions d'urgence et celles dites de "service public" seront conservées. Retour sur l'histoire de ce groupement d'hélicoptères de secours qui est né dans notre commune.

15 novembre 1949, de Taddeo à l'échelle, Curie aux commandes.  Coll.Dragon

Le 15 novembre 1949, se déroule à Issy-les-Moulineaux la toute première tentative d'utilisation d'hélicoptères dans les services incendie et de secours. Le commandant Curie est aux commandes. L'adjudant de Taddeo se suspend à l'échelle de corde sous l'hélicoptère qui décolle et effectue un aller-et-retour jusqu'au viaduc d'Auteuil (photo ci-dessus). C'est un succès.

Le lieutenant colonel Curie.
Six ans plus tard, au printemps 1955, grâce au lieutenant colonel Curie (ci-contre), est monté le premier groupement aérien avec l’aide de la société Fenwick Aviation et la Brigade des Sapeurs pompiers de Paris.
Le 19 juin 1957, un arrêté du ministère de l’Intérieur crée officiellement le Groupement d’hélicoptères, le rattachant à l’inspection générale du service national de la protection civile. A la fin de cette même année, trois bases sont installées en France : Grenoble pour le secours en montagne ; Lorient pour le secours en mer ; et Issy-les-Moulineaux en est la base principale et la plateforme technique de maintenance aéronautique, un service qui sera délocalisé à Nîmes en 1997.

Le 15 septembre 2007, Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, préside les manifestations commémoratives organisées pour le cinquantenaire de la création de ce Groupement.
Quelques extraits de son discours : « Aujourd'hui, les hélicoptères de la sécurité civile s'imposent comme une référence du secours aux personnes, comme les Canadairs en sont une pour les feux de forêts.
 Cette référence, il a fallu la construire depuis les pionniers des premiers vols de 1949 à l'héliport d'Issy-les-Moulineaux jusqu'au maillage des 22 bases de la Sécurité civile […] L'hélicoptère est devenu l'instrument indispensable des secours. Il s'est imposé surtout grâce au savoir-faire développé au cours des années par les hommes et les femmes du groupement aérien […] 
Vous êtes le service des secours extrêmes, en montagne comme en mer, en plaine comme en ville, de nuit comme de jour, sur les 22 bases opérationnelles 365 jours par an, 24h sur 24 […] Vos missions sont dangereuses. Vous prenez des risques pour sauver la vie des autres. 
Dans une société qui oublie parfois le sens et les exigences de la solidarité, vous constituez aujourd'hui un modèle de courage et de responsabilité.
 » À méditer !

,
Des appareils plus performants, que l'on voit en montagne, comme en ville,
dans le ciel isséen notamment,  pour la sécurité de tous. Ph. XDR.

Merci à notre ami ex-pompier qui nous a apporté toute l'aide nécessaire à cet article. Merci aussi à l'Amicale du Groupement d'hélicoptères de la Sécurité civile (les photos sont tirées de leur site - http://www.helico-dragon.com).
PCB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire