13 octobre 2015

Issy - Les 120 ans de l'Hôtel de Ville

La façade de l'Hôtel de ville, un certain 8 mai 2013. © A. Bétry
Il y 120 ans, jour pour jour, le 13 octobre 1895, l'Hôtel de Ville d'Issy-les-Moulineaux était inauguré par le ministre Dupuy-Dutemps et par le maire Henri Mayer. Aujourd'hui, Historim emmenait ses membres le visiter avec, comme conférencière, notre Historimienne Pascale, toujours aussi brillante !

Un certain Nicolas Beaujon (1718-1786), spéculateur, l'un des plus riches financiers de l'époque (à gauche), achète deux fiefs à Issy, la Gentillesse et le Bois-Vert. Sur le premier, il se fait construire entre 1760 et 1773 une superbe demeure dessinée et aménagée par l'architecte Etienne-Louis Boullée (1728-1799), celui-là même qui un peu plus tard et toujours pour le même client aménagera l'hôtel d'Evreux, devenu l'actuel palais de l'Elysée.

Salon Elysée.


En 1837, la propriété isséenne est achetée par les Dames de Saint-Augustin qui y installent le couvent des Oiseaux, dont on retrouve des traces architecturales dans l'actuel Hôtel de Ville devenu propriété de la ville en 1892, pour la somme de 185000 francs or, et transformé par l'architecte Louis Bonnier. C'est ce bâtiment que nous avons eu la chance de visiter ce 13 octobre 2015 par une belle journée ensoleillée, avec une bonne quinzaine de nos membres.



Le hall d'entrée
avec son plafond tendu, ses fenêtres donnant sur le jardin et sa sculpture signée Christian Renonciat, celui-là même qui est l'auteur du Merle Moqueur au Fort, nous accueille chaleureusement. Premier arrêt au Salon Elysée, avec son lustre magnifique et son plafond en ciel nuageux (ci-dessus).





Un escalier aux murs en pierres d'époque (à gauche) conduisent à la magnifique salle multi-médias (ci-dessous), construite en dessous du cloître du couvent, dont on a conservé les arches. Une œuvre, toujours signée Christian Renonciat, la Marseillaise, illumine le mur du fond - une splendeur.




Salle multi-médias.

Pour nous rendre à la salle des mariages, il faut emprunter l'escalier d'honneur décoré d'une grande toile de Victor Prouvé (1858-1943), artiste de l'École de Nancy, les Âges de la Vie (ci-dessous).

Les Âges de la Vie, de Victor Prouvé.
Enfin nous atteignons la salle des mariages (ci-dessous), dont l'architecture est restée inchangée depuis le temps du Couvent des oiseaux. Au fond une magnifique sculpture de Camille Lefèvre (1853-1933), un artiste isséen. Il associe trois techniques : le bas-relief, le haut relief et le rond de bosse avec la Marianne. 

Salle des mariages.
Nous terminons notre visite par une petite promenade extérieure afin de découvrir la façade (en bas) et les deux frontons (ci-dessous) qui représentent les richesses d'Issy :  l'industrie (sous la forme d'un homme et d'une poulie, celle des moteurs de Dion Bouton), et l'agriculture (avec notamment les grappes de raisins).

L'industrie

L'agriculture.

L'Hôtel de ville, côté jardin, un certain 30 août 2015. © A. Bétry
P.S. Un grand merci à Pascale pour cette belle matinée. Et à Martine Vessière, maire-adjointe, responsable du protocole, qui nous a accompagnés. PCB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire