9 octobre 2017

Issy-les-Moulineaux en chantier : l'avenue de Verdun

Cette avenue, à cheval sur deux quartiers (la Ferme-les Ïles-Les Chartreux et Val de Seine-les Arches), ne mesure plus qu’un kilomètre et demi car le nom d’avenue Victor Cresson fut attribué à 40% de sa longueur initiale. C’est pourquoi les numéros de l’avenue de Verdun ne commencent qu’au n°83 et au n°118 près de la place Léon Blum. Les deux avenues évoquent les deux guerres mondiales : Verdun, la terrible bataille de 1916, et Victor Cresson, ancien maire de la commune déporté et mort en 1944.

L’avenue de Verdun constitue la partie ultime du grand axe isséen prolongeant la rue de Vaugirard vers Meudon, Sèvres et Versailles au-delà. Elle dessert le lycée Ionesco mais aussi les Serres municipales et longe le quartier haussmannien à l’emplacement des usines Gévelot.

L'avenue est en plein chantier. Les transformations se poursuivent avec la démolition d’immeubles vétustes dans le cadre de la rénovation du quartier nécessaire pour aménager la future station de métro de la Ligne 15 à proximité de la station Issy du RER C.

Avenue de Verdun-Gare d'Issy

Carte postale de 1918
Les bâtiments à droite ont disparu comme la « réclame » du chocolat Menier peinte sur un mur latéral mais l’accès à la gare d’Issy existe toujours. En revanche, comme les pèlerines et les uniformes des écoliers, la perspective vers les hauteurs de Meudon n’est plus qu’un lointain souvenir. En effet, les constructions de part et d’autre de l’avenue masquent maintenant la vue sur la commune limitrophe.

Intersection avenue de Verdun/ rue Aristide Briand

Photo, 2016.
Le cliché a été pris au début du chantier de la future station de métro. L’immeuble élevé à droite sera conservé au milieu d’un îlot réaménagé par Daniel Liebeskind, architecte réputé. Par contre, entre les deux voies, le bâtiment de deux étages avec Le café de la Gare au rez-de-chaussée a été démoli au début de cette année 2017. La rue Aristide Briand à droite est désormais à sens unique en raison des travaux d’aménagement des abords de la future Gare d’Issy

Immeubles disparus aux numéros 118-120



Ces deux immeubles de l’avenue de Verdun se trouvant à l’emplacement de la future gare souterraine et de l’immeuble qui la surmontera ont été démolis. L’aménagement de la gare est confié à un binôme : le cabinet Brunet-Saunier Architectes et l’artiste Pablo Valbuena. C’est l’option choisie associant d’emblée architectes et artistes pour toutes les futures gares de la ligne 15.

Immeubles disparus aux numéros 105-107  


Disparu aussi cet immeuble qui abritait un restaurant de spécialités orientales, Le Palmier, ainsi qu’une boulangerie-pâtisserie, La Gerbe de blé.

Bâtiment décrépi en sursis aux numéros 129-133  


Aujourd’hui désaffectés, ces bâtiments abritèrent un hôpital de jour dépendant de l’hôpital Corentin Celton, situé à l’autre extrémité de la commune. L’ensemble appartient à l’APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris). Texte et photographies P. Maestracci

P.S. Depuis un certain temps, les membres de l'association repèrent et photographient les bâtiments voués à la destruction, sauvegardant ainsi la mémoire patrimoniale de notre ville. D'autres recueillent les témoignages d'Isséens, leurs souvenirs d'enfants avant la guerre, d'adolescents sous les bombardements en 1940, illustrés bien souvent de photos de famille. En février dernier, nous avons ouvert une plateforme pour vos photos :
http://www.historim.fr/2017/02/issy-les-moulineaux-en-photos.html
Dans le cadre d'un grand projet européen, Issy Média met en place une plateforme "Issy au fil du temps" - à découvrir prochainement sur notre site. PCB.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire