27 novembre 2013

Léon-Paul Fargue : un poète sur les quais d'Issy

Années 1930. ©XDR




Léon-Paul Fargue (à gauche) est un Parisien dans l’âme. Né dans la capitale en 1876, il y meurt en 1947. Poète et chroniqueur, il dirige la revue Commerce en 1924 avec Valéry Larbaud et Paul Valéry. En 1946, il devient membre de l’Académie Mallarmé, en hommage au maître tant admiré.



Son livre sans doute le plus connu est Le Piéton de Paris (Gallimard 1932, réédition 1939, 2013 chez le même éditeur), dont est extraite la citation ci-dessous. La dédicace est adressée à Mme Paul Gallimard. 

"Chef-d’œuvre poétique de Paris, les quais ont enchanté la plupart des poètes, touristes, photographes et flâneurs du monde. C’est un pays unique, tout en longueur, sorte de ruban courbe… Je connais tellement pour l’avoir faite cent fois, la promenade qui berce le marcheur du quai du Point-du-Jour au quai des Carrières à Charenton, ou celle qui, tout jeune, me poussait du quai d’Ivry au quai d’Issy-les-Moulineaux, que j’ai l’impression d’avoir un sérieux tour du monde sous mes talons. "

C’est un précieux témoignage de l’entre deux-guerres sur les quartiers, les palaces, les Parisiennes etc. Les quais que l’auteur arpentait sont maintenant classés par l’UNESCO à l’Inventaire des grands sites mondiaux. Sa promenade représente une bonne quinzaine de kilomètres. Hélas, s’il ne décrit pas Issy-les-Moulineaux, des images permettent de représenter ce qu’il a pu voir. Aujourd'hui, l'aménagement des berges entre Issy-les-Moulineaux et Meudon donne une toute autre vision des ces quais. P. Maestracci


Image n°1


Le Port et le Quai d’Issy au loin le Viaduc d’Auteuil. Coll. particulière.
La vue est prise d’Issy vers Paris. Il n’y a guère d’aménagement des quais ; sur la berge, on peut voir un stockage en plein air de planches ainsi qu’une petite grue pour le déchargement. Des maisons basses et des usines aux hautes cheminées de briques s’alignent de l’autre côté du quai. Sur la Seine, des péniches et des bateaux à vapeur sont à quai tandis qu’une barque effilée traverse le fleuve. Au loin, se profilent la tour Eiffel, le Viaduc d’Auteuil et le dôme encadré par deux tours du Palais du Trocadéro, pas encore remplacé par les bâtiments du Palais de Chaillot de 1937.


Image n°2

Le Pont de Billancourt. Coll. Particulière

Un homme pêche à la ligne dans le bras de Seine entre le quai et l’Île Saint- Germain. Il est campé sur la berge en pente recouverte d’herbes folles. Derrière lui, une usine et le pont de Billancourt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire