21 novembre 2014

La conférence de Thierry Gandolfo


Comme d'habitude, la Résidence du Parc a fait le plein… pour cette conférence qui s'inscrit dans notre saison 1 de la Grande Guerre. Thierry Gandolfo, conservateur du cimetière d'Issy-les-Moulineaux et féru d'histoire, nous a fait découvrir tout un pan de cette guerre que l'on croyait connaître.En regardant de plus près les tombes du carré militaire, on constate la présence d'étrangers, morts à Issy-les-Moulineaux en1918 ou 1919. 


© Alain Bétry
Que faisait donc le Chinois Wang Sien Foo  dans notre commune ? Et le Russe Michael Savelieff ? Et le Belge Laurent Waes ? Et les Malgaches, Maliens et Nigérians enterrés là ? Sans oublier Ernest Lerdung, Alsacien-Lorrain (donc Allemand à l'époque). Le mystère est enfin levé…  Thierry nous fait revivre les derniers jours de ces hommes et de ces femmes - certaines sont infirmières - et nous explique leur présence ici.

 Alain Bétry

Le Russe servit en Champagne, dans la 1re Brigade d'infanterie… jusqu'à la révolution d'octobre 1917 et la chute du tsar. Les soldats sont désarmés par les Français, regroupés dans le camp de Courtine (Creuse), loin du front. C'est alors que les Russes "blancs" - restés fidèles au tsar - vont les bombarder - une guerre civile sur notre sol ! Michael, comme beaucoup d'autres soldats, fut victime de la grippe espagnole.
Le Chinois, comme bon nombre de ses concitoyens, était embauché comme ouvrier, manutentionnaire ou jardinier - certains travaillaient dans les serres de la ville de Paris et à Longchamp, produisant des légumes et des fruits destinés aux Poilus du front.
Et leur vie se termina dans l'un des trois hôpitaux militaires de notre commune.


© Alain Bétry

Quant à l'Alsacien-Lorrain, fait prisonnier par les Français, il fut envoyé dans les usines d'armement Gévelot à Issy-les-Moulineaux. Victime d'une explosion accidentelle, il meurt à l'hôpital Corentin Celton le 19 octobre 1918. Thierry rencontra son petit-fils, venu se recueillir sur la tombe de son aïeul. C'est d'ailleurs le seul étranger qui fut visité par sa famille.

© Alain Bétry

Il nous raconte aussi qu'un certain nombre de noms figurant sur le grand monument aux morts sont des coloniaux, bien souvent victimes de cette terrible épidémie de grippe espagnole qui s'abattit sur l'Europe, après quatre années de guerre.
Dans les archives municipales, Thierry a retrouvé les actes de décès d'un certain nombre d'entre eux. Comme celui du Russe Michael Savelieff (ci-dessous)

© Alain Bétry

ou celui du Chinois Wang Sien Foo (ci-dessous)

© Alain Bétry

La prochaine fois que vous allez au cimetière, faites un détour par le carré militaire et saluez ces hommes et ces femmes qui ne vous sont plus maintenant tout à fait des inconnus. PCB
Toutes les photos sont signées Alain Bétry.

© Alain Bétry
Carré militaire du cimetière d'Issy, le 11 novembre 2014. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire