9 février 2016

Le stand de tir d'Issy-les-Moulineaux

Triste souvenir que ce stand de tir - dit stand de tir Balard - installé sur le champ de manœuvre d'Issy-les-Moulineaux, créé en 1938 pour l'entraînement des policiers parisiens. Il y avait deux stands : l'un de 200 m, l'autre de 50 m.

A la Libération en août 1944, le stand de 50 m, occupé pendant la guerre par les nazis, est "redécouvert", par le commissaire de police Henri Danty et le photographe Roger Schall. Le rapport du commissaire  est on ne peut plus clair :
" - 3 poteaux d’exécution criblés de balles, dont l’un est presque sectionné par les balles, sur lesquels sont accrochés des bandeaux et des cordages (destinés aux suppliciés) ;
- 6 poteaux rasés, sectionnés par les balles et 6 poteaux neufs, rangés le long du mur
- un mur recouvert d’amiante qui portait des centaines de traces de mains,
- des cercueils contenant chacun plusieurs corps…
 - des fours, dont on peut imaginer qu’ils pouvaient servir pour brûler les corps des martyrs, qui n’ont jamais été retrouvé."
Le photographe prend quelques clichés, dont celui-ci :


Le premier massacre eut lieu le 6 juillet 1942. 143 personnes y furent torturées et, ou, fusillées. 
Le stand de tir d'Issy-les-Moulineaux est détruit le 24 juin 1964, pour cause de travaux. Une plaque commémorative, portant les noms des 143 victimes (ci-dessous), se trouve 6 avenue de la porte de Sèvres, dans le 15e arrondissement, témoin de ces horreurs. PCB.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire