3 mars 2018

Issy-les-Moulineaux : Chantier Cœur de Ville (CNET) gelé


Février 2018- Les Hauts d'Issy sous la neige. © PCB

L’hiver, nul ne peut l’ignorer cette année, réserve des aléas climatiques spectaculaires. Il y eut des inondations, de la neige et un froid parfois sibérien. Notamment dans les Hauts d'Issy (ci-dessus)… mais en Centre Ville ce n'était pas mieux.


Chantier Cœur de Ville. Vue de la rue du Général Leclerc.La mare gelée
au fond du trou.

Une manifestation de ces intempéries est la mare gelée au milieu du chantier Cœur de Ville entre les rues Victor Hugo, Général Leclerc, Horace Vernet et l’avenue de la République. Sur ce cliché (ci-dessus), les engins excavateurs sont près de la rue Victor Hugo à droite et du rond-point Victor Hugo dont un immeuble arrondi est caractéristique. Au fond, les grands immeubles gris se trouvent près de l’Héliport.
Ce n’est nullement une conséquence des crues de la Seine mais le résultat d’infiltrations dans son ancien lit. En janvier dernier, il y eut des infiltrations dans certains sous-sols aux alentours tels ceux de l’établissement scolaire Saint-Nicolas, rue Victor Hugo.

Explications historiques
Le Bassin Parisien s’est formé au Secondaire avec formation de roches sédimentaires au fond des mers. Au Quaternaire, la Seine, nettement plus large que de nos jours, avait un lit rempli d’alluvions jusqu’au pied des hauteurs isséennes et meudonaises. Un sable doré, perméable par nature, se trouve sous la surface et devient visible dès qu’il y a des travaux dans cette zone.  Ainsi, sur le chantier (ci-dessous), l’eau s’est infiltrée dans la couche perméable du sable et stagne au-dessus d’une roche sédimentaire imperméable à environ une dizaine de mètres en-dessous du niveau des rues.
Dans l’Antiquité, les Romains avaient tracé une voie au-dessus du niveau des crues potentielles du fleuve. C’est encore le tracé de l’axe qui va de la rue Renan à l’avenue de Verdun.

Vue de la mare gelée. 
Nul doute que ce problème sera réglé pour les futures constructions par des cuvelages efficaces et des installations de pompage au cas où… Texte et photographies  P. Maestracci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire