17 novembre 2018

1917 - Le statut de pupille de la Nation

© XDR
Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, que les victimes se comptent par milliers, la loi du 27 juillet 1917 institue le statut de pupille de la Nation (ci-contre). "La France adopte les orphelins dont le père, la mère ou le soutien de famille a péri, au cours de la guerre de 1914, victime militaire ou civile de l'ennemi".
600 000 veuves et 986 000 orphelins… Et la guerre n'était pas encore terminée !

© XDR


Ce statut sera réétudié plusieurs fois par la suite, s'étendant malheureusement à de nouveaux et nombreux conflits. La loi s'est modifiée. A partir de 1991, l'ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, créé en 1916) est chargé d'accueillir également les victimes d'actes de terrorisme, considérés comme des victimes de guerre. La Nation assure la charge partielle ou totale  de leurs frais de vie courante et d'éducation et leur offre un suivi personnalisé.




Le 11 novembre 2017, le président Emmanuel Macron reçut au palais de l'Élysée, après une cérémonie à l'Arc de Triomphe, les pupilles et leurs accompagnateurs. Après un discours dans lequel le président cita Georges Clemenceau : "Ces orphelins ont des droits sur nous !", il leur remit la médaille commémorative du centenaire du pupille de la Nation (ci-dessous).          PCB.

Médaille du centenaire du pupille de la Nation. © XDR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire