23 juin 2011

Souvenirs d'Ernest Renan au Séminaire d'Issy

 Historien, théologien, archéologue à ses heures, Ernest Renan, né à Tréguier en 1823, entre au séminaire de Saint-Sulpice d'Issy en 1841, après avoir suivi les cours de Saint-Nicolas du Chardonnet, à Paris. Il se destine à la prêtrise. Mais il connaît à Issy une grave crise religieuse qui change radicalement sa vie. En 1845, il quitte définitivement l'habit de séminariste. Et se consacre à l'étude et à l'écriture. Il est élu à l'Académie française le 13 juin 1878, au fauteuil n°29. Administrateur au Collège de France, il fut élevé au grade de grand officier de la Légion d'honneur.


En 1883, il rédige Souvenirs d'enfance et de jeunesse, un récit dans lequel il raconte, entre autres, ses deux années passées à Issy. En voici quelques extraits choisis.
Il décrit tout d'abord la bâtisse : "La construction s'étend en longueur au bas d'un vaste parc et n'a de remarquable qu'un pavillon central qui frappe le connaisseur par la finesse et l'élégance de son style. Ce pavillon fut la résidence suburbaine de Marguerite de Valois…" Il cite quelques vers de Michel Bouteroue, décrivant en 1609, le petit olympe, la cour de la reine Margot (voir Histoire-Personnages), puis continue de décrire les lieux : "La compagnie de Saint-Sulpice en fit la succursale de la maison de Paris. Rien ne fut changé au petit pavillon de la reine ; on y ajouta de longues ailes et on retoucha légèrement les peintures. Les vénus devinrent des vierges ; avec les amours, on fit des anges… Une belle pièce ornée de représentations toutes profanes a été badigeonnée il y a une cinquante d'années ; un lavage suffirait peut-être encore aujourd'hui pour tout retrouvé."
Il se remémore le parc chanté par Bouteroue : "Il est resté tout à fait sans modification. Des édicules pieux, des statues de sainteté y ont seulement été ajoutées. Une cabane, décorée d'une inscription et de deux bustes, est l'endroit où Bossuet et Fénelon, M. Tronson et M. de Noailles eurent de longues conférences sur le quiétisme et tombèrent d'accord sur les trente-quatre articles de la vie spirituelle, dits articles d'Issy.…  Je passais des heures sous ces longues allées de charmes, assis sur un banc de pierre et lisant. C'est là que j'ai pris (avec bien des rhumatismes peur-être) un goût extrême de notre nature humide, automnale du nord de la France."

Ernest Renan meurt à Paris le 2 octobre 1892. Il est enterré au cimetière de Montmartre. PCB

Pour en savoir plus sur Ernest Renan
www.bibliomonde.net/auteur/ernest-renan-791.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire