24 octobre 2012

Exposition : le livre arménien de la Renaissance aux Lumières

La Bibliothèque Mazarine, 23 Quai Conti, à Paris, se met à l'heure arménienne. 
Historim ne pouvait que saluer cette initiative.


C'est à l’occasion du 5e centenaire de la naissance de l’imprimerie arménienne, qu'est organisée cette exposition permettant de découvrir un ensemble méconnu de livres arméniens rares et précieux. Depuis le premier paru, en 1512, à Venise, l’œuvre d’un personnage encore énigmatique, Yakob (Jacques), qui se surnomme lui-même « le pécheur », et dont la marque typographique aux quatre lettres (D.I.Z.A.) n’a toujours pas fait l’objet d’interprétations pleinement satisfaisantes.


On remarquera les lieux géographiques où s'est développée cette imprimerie arménienne des premiers siècles aussi divers que Venise, Rome, Constantinople, Amsterdam, Marseille et même Madras…. On appréhendera les conditions souvent difficiles dans lesquelles ont travaillé les hommes du livre de la diaspora, qu’ils fussent imprimeurs, éditeurs, mécènes, graveurs ou relieurs. 

Une attention particulière est portée aux répertoires privilégiés de l’édition ancienne (grammaire et alphabets, textes sacrés, histoire, à gauche), à ses particularités ornementales (lettrines en formes d’oiseaux, à droite, illustration combinant emprunts aux artistes européens et iconographie traditionnelle), aux reliures.

Exposition, en partenariat avec le BULAC (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations). Du 26 octobre – 30 novembre 2012 - du lundi au vendredi de 10h à 18h00. Entrée libre.
Pour en savoir plus :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire