26 octobre 2012

Ghislaine - souvenirs de guerre d'une petite Isséenne


Ghislaine au jardin
© P. Maestracci
Ghislaine habite une maison dans un magnifique jardin qu’elle soigne avec amour malgré les intempéries, les chenilles dévoreuses de buis ou d’autres calamités pour les jardiniers. Ses chats en sont les véritables et paisibles propriétaires. La demeure est cachée dans une ruelle des Hauts d’Issy où passait autrefois un troupeau de chèvres. La maison date de 1880 et ne disposait pas à l’origine d’une salle de bains ; les toilettes à la turque étaient dans la cour. Un jardin potager occupait le fond du jardin.
Ses grands-parents,  Charles et Julia Palangier, l’achètent dans les années 1930. Charles travaille à l’octroi de Paris, vraisemblablement Porte de Versailles, tandis que sa femme s’occupe des deux filles du couple.
Les parents, Marcelle et Jean, se sont connus à la Banque de France (à Paris, dans le 1er arrondissement). Parents et grands-parents cohabitent dans la même maison avec en outre, les deux cousines germaines de Ghislaine devenues orphelines.

Jeudi 24 août 1944, 16 heures. La foule devant l'Hôtel de ville.
Coll. du père de Ghislaine.
Ghislaine, qui a toujours vécu dans la propriété, a des souvenirs vivaces de la guerre bien qu’elle fût petite fille alors. Lors des alertes aériennes, sa mère et elle se réfugiaient dans les caves des laboratoires Logeais (avenue du Général de Gaulle). Il y eut également plusieurs déménagements dans des villes ou villages éloignés ; du coup, Ghislaine ne put véritablement aller à l’école qu’après-guerre.

25 août 1944. Ghislaine devant les chars Leclerc à Issy.
Coll. du père de Ghislaine.

Elle parle encore avec grande émotion de la Libération : l'arrivée des chars, la mort d’un voisin d’une vingtaine d’années tué d’une balle perdue ; la mère de celui-ci hurla sa douleur pendant la cérémonie à l’église. Cette victime est enterrée au cimetière d’Issy-les-Moulineaux. Mais aussi un souvenir  beaucoup plus plaisant : le chewing-gum distribué aux enfants par les soldats ! P. Maestracci.

25 août 1944. Passage des troupes à l'angle de rue du Fort et de l'avenue de la Paix, dans les Hauts d'Issy.
Coll. du père de Ghislaine.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire