8 janvier 2014

L'exploit des aviateurs roumains à Issy-les-Moulineaux

Boulevard des frères Voisin, au n°12, en face du parc de la Girafe (anciennement terrain de manœuvres d'Issy, puis terrain d'aviation d'Issy, puis parc de la girafe et héliport de Paris), on peut voir, scellée sur le mur d'un immeuble, une plaque commémorative (ci-dessous).

Plaque boulevard Voisin © Michel Julien.
Cette plaque rappelle que des Roumains sont présents à Issy-les-Moulineaux il y a un siècle (1906 et 1910 en particulier) et qu'ils y ont inscrit de très grands exploits aéronautiques, concourant ainsi à faire d'Issy-les-Moulineaux « le berceau de l'aviation ». Cette présence coïncide, à l'époque, avec une politique d'ouverture et d'accueil avec la Roumanie (mais pas exclusivement!), pays où l'on disait que la France était « la grande sœur latine ». On y trouve mentionnées deux personnalités roumaines liées à l'aventure de l'aviation :  Trajan Vuia (1872/1950) et  Henri Coanda (1886/1972).

Trajan Vuia devant son avion, Issy, mai 1909.

Si Clément Ader avait réussi à décoller (en 1890) ainsi que les frères Wright, Trajan Vuia (ci-dessus) réalise le premier vol en avion propulsé par un moteur à combustion interne. Même si ce premier vol réalisé en mai 1909 à Issy-les-Moulineaux n'est que de 25 mètres, il n'en demeure pas moins vrai que ce type de moteur connaîtra le succès que l'on sait. En outre, son avion est équipé d'une hélice à 2 pales, ce qui est révolutionnaire à l'époque. Curieusement, l'Académie française avait doctement déclaré que « penser faire voler quelque chose plus lourd que l'air était une ineptie sans nom »!

Henri Coanda. Ph.XDR.
La seconde concerne un autre aviateur roumain, Henri Coanda (à droite), pionnier de l'aviation mondiale, inventeur des moteurs à réaction, savant, académicien (en Roumanie). Son père était mathématicien, général, homme politique, et sa mère, qui était française, l'ont encouragé à faire des études qui le conduisirent à intégrer la nouvelle école d'ingénieurs « Suparéo » dont il sortit major de la première promotion en 1910.
Avec l'appui de Georges Eiffel et du savant (mathématicien et physicien) Paul Painlevé, il invente le premier avion à réaction (ci-dessous), présenté au 2e salon international de l'aéronautique et de l'espace Paris-Le Bourget, en octobre 1910.


Le premier avion à réaction, à voler à Issy, décembre 1910. Ph. XDR.

Il en effectue le premier vol, en décembre 1910, sur le terrain d'Issy-les-Moulineaux. Pendant toute sa vie, il inventa aussi bien des avions de reconnaissance qui servirent, dès 1916, à l'armée, que des avions pour Bristol (en Grande-Bretagne), le premier train aérodynamique, des procédés de constructions de maisons préfabriquées, etc. Mais sa passion demeura l'aviation pour laquelle il construisit une usine à côté de Poitiers où il s'installa.

Si on connaissait la présence en France d'intellectuels roumains, d'artistes (allez voir le département des impressionnistes -roumains et français- au musée national de Bucarest!), d'hommes politiques d'origine roumaine, on connaissait peut-être moins celle de la grande école aéronautique roumaine, (d'où ce propos!!). Ils ont chacun donné leur nom à des aéroports en Roumanie : le premier à Timisoara ; le second à Bucarest. Paul Drezet.

Pour en savoir plus sur les stèles et autres plaques sur l'aéronautique, il existe un site très bien fait :
http://www.aerosteles.net/fiche.php?code=issylesmx-vuia

1 commentaire: