3 novembre 2017

6 avril 1917 - le président Wilson déclare la guerre à l'Allemagne

Ils s'y sont enfin décidés … Pourtant les États-Unis défendaient la neutralité depuis septembre 1914. Malgré les 128 Américains tués lors du torpillage de Lusitania par les Allemands en 1915. Malgré la campagne électorale du président Wilson en novembre 1916 menée sur le slogan «He kept us out of war» (il nous a préservé de la guerre). Mais trop, c'est trop… les Britanniques révèlent l'existence d'une alliance entre les Allemands et les Mexicains contre les États-Unis, à travers la correspondance du ministre des Affaires étrangères Arthur Zimmerman.


Alors, le 6 avril 1917, le Congrès vote la guerre à 373 voix contre 50. Le président Wilson confirme cette déclaration de guerre (ci-dessus). Pour l'heure, les Américains n'ont à leur disposition que 200 000 soldats de métier. Il va falloir attendre quelques mois pour que les premières troupes débarquent  en France, saluées, comme il se doit par la presse.


Les Sammies débarquent. © XDR




Dans le journal l'Illustration, fondée en mai 1842, on peut lire : « Avec leurs uniformes de drap olive, leurs feutres à larges bords, leurs ceintures à pochettes multiples, cette allure de jeunes cow-boys de l’Ouest américain, ils apportaient une note de pittoresque inédit dans nos décors de guerre » (ci-dessus).

Le Petit Journal (ci-dessous) et le Petit Parisien (ci-contre) saluent l'initiative du Président américain, à la "une".


Très vite, ces soldats venus d'un autre continent sont surnommés les Sammies, en référence à l'Oncle Sam. Il va falloir les acheminer en Europe, les entraîner au combat. Et ce n'est qu'à l'été 1918 qu'ils seront effectivement présents sur les champs de bataille. A la fin de la guerre ils seront près de 2 millions en Europe.

Pourtant, des Américains, des volontaires ceux-là, participent déjà aux combats. Ce sont les aviateurs de la célèbre Escadrille La Fayette.
PCB [À suivre].



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire