1 juin 2018

Issy - des pâtisseries pour becs sucrés


Comme nous l'avons vu, Ferrandi, Ducasse, les grands noms de la gastronomie et de l'hôtellerie sont présents à Issy. Mais n'oublions pas non plus les pâtisseries et autres chocolateries de la ville aux noms si évocateurs qu'ils ne peuvent que réjouir les gourmands avant même toute dégustation de leurs productions aussi variées et appétissantes les unes que les autres. Toutefois, ne pas négliger la modération dans la consommation pour respecter l’équilibre nutritionnel !


Le Pâtissier. Illustration du Larousse du XXe siècle, 1931.

Gros plan sur l'illustration (ci-dessus)
Le travail du pâtissier est dessiné sur les deux plans supérieurs : préparation de la pâte (1), de biscuits à la cuiller (6) ou de crème (9) avant l’enfournement (10).
En bas, présentation de différentes pâtisseries : Saint-Honoré (16), brioche (11), tarte, savarin (12), madeleine etc. De nos jours, l’offre s’est nettement diversifiée sans faire disparaître pour autant ces gâteaux traditionnels.

Revenons à Issy-les-Moulineaux.
Certaines enseignes sont plus qu’évocatrices comme Les Délices de l’Étoile, 2 boulevard Voltaire ou La Gourmandise d’Issy, 4 rue de l’Abbé Grégoire. Une autre fait référence à un gâteau précis ; il s’agit de Citron meringué, 71 esplanade du Belvédère dans le Fort. En revanche, le nom de Ze Gato, 28 avenue du Bas-Meudon est issu d’un mélange entre le pronom personnel anglais the (le) et une prononciation simplifiée du mot gâteau. C’est amusant mais assez déconcertant pour ceux qui parlent espagnol ou italien car gato ou gatto signifie un chat dans ces deux langues !
Bien entendu, il existe dans la commune bien d’autres pâtisseries, chocolateries et boulangeries. Certaines d’entre elles ont aussi un nom évoquant la cuisson du pain : Au Vieux Pétrin (35 avenue Victor Cresson), La Fournée des Isséens (36 bis rue Renan) ou Le Fournil du Parc (13 rue Georges Marie). 
Bien entendu, il existe dans la commune bien d’autres pâtisseries, chocolateries et boulangeries. Certaines d’entre elles ont aussi un nom évoquant la cuisson du pain : Au Vieux Pétrin (35 avenue Victor Cresson), La Fournée des Isséens (36 bis rue Renan) ou Le Fournil du Parc (13 rue Georges Marie). 
Vous avez le choix, n'hésitez pas. P. Maestracci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire