20 mai 2011

21 mai 1911, décès accidentel de Maurice Berteaux à Issy

Depuis quelques années déjà, le champ de manœuvre d'Issy (voir rubrique Quartiers - Val de Seine) sert de camp d'entraînement aux premiers avionneurs français. Les plus grands s'entraînent et pulvérisent les records : Farman, Delagrange, les frères Voisin, Blériot.
En mai 1911, le journal Le Petit Parisien décide d'organiser une grande première, la course Paris-Madrid, dotée d'un prix de 100 000 francs. Trois étapes sont prévues pour franchir les 1200 kilomètres qui séparent les deux capitales européennes. Une dizaine de concurrents se sont inscrits dont Roland Garros qui, deux ans plus tard, deviendra célèbre en réussissant la première traversée de la Méditerranée.
Dimanche 21 mai, 6 heures du matin. Maurice Berteaux, le ministre de la Guerre, et quelques officiels se pressent sur le terrain. La foule est immense - certains parleront de 200 000 spectateurs. Le service d'ordre est débordé.

Le monoplan de Train, après l'accident. © Atlante
 Le cinquième concurrent se présente au départ : il s'agit de Louis-Émile Train sur un monoplan de son invention. Il est le seul à pouvoir transporter un passager. Alors qu'il s'élance pour décoller, les officiels se sont rapprochés et un peloton de cuirassiers, chargé du maintien de l'ordre, a fait mouvement sur la piste. Le monoplan s'est envolé mais peine à prendre de l'altitude et s'écrase, fauchant Maurice Berteaux et Ernest Monis, président du Conseil. Si ce dernier, sérieusement blessé, se rétablira, le ministre de la Guerre, touché à la tête, un bras sectionné par l'hélice, meurt peu après. Il sera enterré avec les honneurs.

Les funérailles du ministre Maurice Berteaux. © Atlante

Le lendemain, cependant, la course repart. Et le 25 mai, Jules Védrines sur Morane-Saulnier A, atteint l'aéroport de Getafe à 15 kilomètres environ de Madrid.
La France a perdu son ministre de la Guerre, trois ans avant le début de la Première Guerre mondiale.




Du 17 au 22 juin 2011, le Green Air Challenge réorganise la course mythique, avec un départ non pas d'Issy-les-Moulineaux, mais de La Ferté-Alais, avec trois étapes : Cognac, Tarbes, Burgos, et l'arrivée à Madrid. Les aéronefs doivent être sans émission ou à faible émission de CO2. C'est la règle ! PCB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire