28 décembre 2012

Boire un petit coup… dans les rues d'Issy

A la veille du réveillon, voici un petit aperçu d'un certain nombre de publicités, les réclames d’alors,  peintes il y a plusieurs décennies sur des murs-pignons bien visibles lorsqu’on parcourait la rue principale en venant de Paris. Rappelons que pendant longtemps les amateurs venaient en banlieue, notamment à Issy-les-Moulineaux, dans des guinguettes y boire le vin local peu onéreux qui échappait au droit d’octroi parisien. Boire un petit coup c'est agréable… mais, attention, avec modération !!!

Ici en l’occurrence, il s’agit d’apéritifs. Même si les intempéries ont délavé les réclames, elles restent visibles sur le palimpseste qu’est le mur du 11 bis rue Renan où plusieurs réclames furent successivement peintes. La dernière pour Cinzano, avec les trois couleurs primaires bleu, rouge et jaune complétées par du blanc, sont encore assez nettes (ci-dessus).
Sur le mur du 37 rue Renan, des travaux ont dissimulé le B majuscule du nom de l’apéritif (Byrrh) sous un conduit de cheminée (à droite). 
Autre type de boisson plus faiblement alcoolisée et produite à Issy-les-Moulineaux, la bière des Moulineaux, dont la brasserie sur le coteau était localisée avenue de Verdun (voir rubrique Industries) . Elle a été fondée en 1850 puis exploitée avec 120 ouvriers au début du XXe siècle par la Société Industrielle de Brasserie et Malterie. Elle produisait alors 60 000 hectolitres par an. Dans les années 1920, 220 ouvriers y brassent la bière Grütli. Cette bière est encore consommée après la Seconde Guerre mondiale comme en témoigne cette publicité (ci-dessous) qui date des années 1950. 

Collection privée.

Carte postale ancienne. Collection R.P.
De nombreux débits de boissons et de tabac permettaient d’étancher les soifs et de savourer une bonne petite cigarette, produite peut-être à la Manufacture des Tabacs toute proche. Deux exemples parmi d’autres : 
À la Civette d'Issy (à gauche) se situait à l’angle du boulevard Gambetta et de la rue du Général Leclerc. On peut lire sur le store une réclame pour la bière isséenne Grütli « bière de luxe ». Ce vaste café-tabac est remplacé de nos jours par un commerce de restauration rapide. 


Carte postale ancienne. Collection R.P.
L’autre exemple est celui d’un Tabac, localisé à l’angle du boulevard Galliéni et de l’avenue de 
Verdun au carrefour de Weiden (à droite). Lui aussi a disparu et a été remplacé par une pharmacie.
P. Maestracci

1 commentaire:

  1. J'ai de très belles photos dun café brasserie à issy les moulineaux qui commercialisait la bière grutli avant la guerre de 14. Ce sont des photos de famille, mon arrière grand père tenant cet établissement. J'aurais aimé savoir s'il existe toujours.

    RépondreSupprimer