17 décembre 2012

Marques de propriétaires dans les rues d'Issy

S’il est relativement fréquent qu’architectes et constructeurs gravent leurs noms et parfois la date au-dessus de l’entrée d’un immeuble, il est nettement plus rare de trouver une référence sur le propriétaire qui l’a fait construire. Pourtant, dans un rayon de quelques dizaines ou centaines de mètres autour de l’Hôtel de Ville, il est très facile de repérer quelques éléments d’identification..

Commençons par le plus simple, l’initiale.
C’est ainsi qu’un B gravé dans la pierre blanche surplombe la fenêtre (à gauche) d’une belle maison bourgeoise.
Un G sur carreaux de céramique orne l’espace entre les fenêtres des deuxième et troisième étages (à droite)). En revanche les initiales P & F sont en fer forgé sur la cheminée d’une autre belle maison à l’angle des rues Berthelot et Lasserre.


Parfois, il est évident de connaître les propriétaires originels quand leur nom est inscrit en toutes lettres. C’est le cas au 42 rue Renan avec le nom de Mayer en fixé sous verre. Henri Mayer, maire à deux reprises ( 1894-1903 et 1908-1911) fit construire un immeuble de 4 étages à proximité de la mairie située parvis Corentin-Celton et qui a disparu depuis. Presqu’en face, mais plus récent, sous le porche d’un immeuble typique des années 30 une inscription au sol en mosaïque indique le nom et la date (ci-dessus).


Enfin l’héraldique peut suggérer une région d’origine à voir des lions dressés sur des carreaux de céramique d’un petit immeuble (ci-dessus). Ces lions symbolisent la Flandre et, plus particulièrement la Flandre-Orientale. Est-il raisonnable d’imaginer que le propriétaire faisait référence à ses ancêtres ?

Il y a probablement d’autres exemples dans la commune. N’hésitez pas à nous les signaler.
Photos et texte P. Maestracci. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire