31 décembre 2012

Bir Hakeim - 1942-2012

Cette année 2012 a marqué le 70e anniversaire de la bataille de Bir Hakeim. Le lundi 7 mai, notre commune laissait la parole au capitaine de vaisseau Guy Crissin qui, dans la salle multimédias de l’Hôtel de Ville, donnait une conférence :  « Rommel face à la résistance française à Bir Hakeim ».
Historim tient à rappeler l’histoire de cette période.

© A. Bétry
Monument au maréchal Koenig, porte Maillot, à Paris. 28 mai 2012. © A. Bétry
Le 27 mai, au cours de sa grande offensive vers Le Caire et Suez, Rommel se heurte à Bir Hakeim, dans le sud libyen, bastion méridional du dispositif de la VIIIe Armée, installée sur la position de El Gazala. C'est pour lui une question de vitesse, car, dans quelques jours, des convois britanniques de renforts et de matériel parviendront en Égypte, et feront pencher la balance en faveur de nos Alliés. Ces quelques jours qu'il veut gagner pour anéantir son adversaire, Rommel va les perdre devant Bir Hakeim.
Ce point d'appui, en plein désert, est confié aux Français de Koenig. Pendant quinze jours, ils résistent farouchement à tous les assauts, infligeant à l'ennemi des pertes sévères et faisant des avancées de la forteresse un véritable "cimetière de chars". Le 3 juin, ils rejettent un ultimatum de Rommel. Deux autres restent sans réponse. Le 11 juin, alors qu'elles sont encerclées, et seulement après en avoir reçu l'ordre, nos troupes se fraient, de nuit, un passage à travers les lignes italo-allemandes et rejoignent le gros de l'Armée britannique installé plus en arrière, méritant ainsi d'être citées par un communiqué du haut-commandement britannique au Moyen-Orient, émis le 14 juin 1942 :

© A. Bétry
Tombe du maréchal Koenig au cimetière
de Montmartre. 28 mai 2012. © A. Bétry
« Les Nations unies ont contracté une lourde dette de gratitude et d'admiration envers la première Brigade française et son vaillant chef, le général Koenig ».


« Général Koenig,
 Sachez et dites à vos troupes que toute la France vous regarde et que vous êtes son orgueil » 

C'est par cette phrase que le général de Gaulle salue les exploits des Forces françaises libres dans le sud libyen.
Quelques mois plus tard, le 8 novembre 1942, nos Alliés américains débarquent au Maroc et en Algérie. Ils viennent soutenir humainement et matériellement nos armées dans leur phase de réunification. A.B.

Pour en savoir plus :
http://www.france-libre.net/date-clefs-de-la-france-libre/bir-hakeim/anniversaire-bir-hakeim.php



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire