7 juin 2013

Anna Larzillière, une Isséenne d’abstraction



CEAP
Triptyque : végétation, eau, jardin minéral d'inspiration japonaise. Oeuvre
signée Anna Larzillière, réalisée au CEAP, sous la direction du professeur Cordeau.

Anna Larzillière, isséenne depuis 1987 comme son mari Michel que vous avez découvert il y a quelques jours (voir Témoignages), fréquente assidûment la Médiathèque du Centre-ville (rue du Gouverneur Général Éboué). Elle apprécie l’art non-figuratif qu’elle a pratiqué pendant de nombreuses années au CEAP (Centre d’Expression d’Art Plastique), 41 avenue Victor Cresson avant sa démolition. Son professeur, très estimé de ses élèves, était M. Patrick Cordeau. Le travail pouvait porter sur la matière : goudron, sable, ou cendres. Certains thèmes étaient « à la manière de »…Pollock, Vieira da Silva, artiste portugaise, ou l’Autrichien Hundertwasser. Quant à Dubuffet dont elle a beaucoup aimé l’exposition au centre Pompidou en 2001, la couleur et l’imagination de l’artiste l’ont vivement impressionnée (ci-dessous). 

CEAP
A la manière de Dubuffet : Aplats de couleur et rayures cernées de traits
le plus souvent bleus et rouges. Oeuvre
signée Anna Larzillière, réalisée au CEAP, sous la direction du professeur Cordeau.

Depuis, l'artiste suit des cours de peinture abstraite aux ateliers des Arcades, 52/54 boulevard Gallieni. Elle préfère de loin les couleurs vives ; le rouge et le vert sont ses préférées. En revanche le gris, le marron l'attirent moins. Elle travaille « dans l’inspiration, la non-composition pour un résultat aléatoire. C’est une aventure, je ne sais pas sur quoi je vais déboucher…la fin n’est pas toujours évidente [car] il y a toujours un côté surprise. ». Elle aime la liquidité de la peinture, intégrer du sable, des cendres.
Chaque œuvre lui prend deux semaines. Vous en découvrez ici deux - très colorées. Une bonne façon de s'évader… P. Maestracci 
Pour tout renseignement sur les ateliers des Arcades :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire